Affamée

Je marche. Le froid blesse mes narines. Je me retourne. Les balançoires. Elles étaient à l’écart. On ne les a pas démontées mais on les a attachées. Elles sont prêtes à s’élancer. Tellement prêtes ...

Violette Leduc dans L’affamée, ed. Gallimard.

Fabienne Swiatly - 9 décembre 2012