Le ciel

Le ciel viendrait à s’éteindre, ça ne changerait rien. Il est dans le ventre des gens. Dans leur sang. Dans leurs mains. On en voit des petits bouts dans les yeux et quand les vieux meurent c’est pas grave, on enterre le ciel avec.

Qui pourrait imaginer que, dans les cimetières, en dessous des croix et du granite, dorment des hectares de ciel ?

Dominique Sampiero dans Le rebutant, ed. Gallimard - L’un et l’autre.

Fabienne Swiatly - 2 janvier 2013