Auteurs

Lieux

Premier atelier

Je me souviens m’être toujours demandé pourquoi les nuages sont blancs alors qu’ils sont faits de vapeur d’eau et que la vapeur d’eau est transparente ?

Je me souviens de la chanson Lemon Tree que je chantais, accompagnée au piano par une amie, et aussi de L’aigle noir que j’aimais chanter en m’enveloppant dans un long drap.

Je me souviens de lits superposés que nous transformions en cabanes aux murs de couvertures.

Je me souviens du Saint-Chrême pour sacrer les rois de France, qu’apportait une blanche colombe.

Je me souviens du premier pas sur la Lune (Neil Amstrong).

Je me souviens d’un rêve où je tombais dans le vide et m’enfonçais dans l’espace.

Je me souviens de feux d’artifice qui éclataient au loin le jour du 14 Juillet.

Je me souviens du goût et de l’odeur d’un fromage que je détestais et qu’on m’obligeait à manger. Depuis, je hais tous les fromages !

Je me souviens de l’odeur de la pluie sur le trottoir des villes.

Je me souviens que je confondais la Vénus de Millot avec la Victoire de Samothrace.

Je me souviens du pull en laine de ma grand-mère qui me piquait le visage ; j’avais horreur de ça mais je ne disais rien car je savais qu’elle aimait me prendre dans ses bras.

Je me souviens de la voix de ma mère disant qu’il était l’heure de se lever pour aller à l’école et que je faisais semblant de ne pas entendre mais elle disait qu’elle allait m’emmener en pyjama, alors je bondissais de mon lit.

Je me souviens que lorsque je voyais au réveil le jardin sous la neige je me précipitais pour sortir mais alors mes parents me demandaient si vraiment je comptais sortir en chausson.

Je me souviens avoir demandé pourquoi les oiseaux pouvaient voler et moi non, et qu’on m’avait répondu que je manquais de plumes.

Je me souviens des parties de jeu de l’oie que je faisais avec ma grand-mère, et qu’elle inventait des règles pour me laisser gagner.

Je me souviens de la sonnerie de mon réveil Mickey que ma mère rapprochait de moi pour me faire plaisir avant même que je sois levé.

Je me souviens de la première fois où j’ai bu un Coca à la cerise, que j’ai détesté. Quand j’y repense je ne comprends pas, aujourd’hui je ne bois plus que ça.

Je me souviens des colonies. Des vacances sans les parents, des liens qui se tissent au fur et à mesure du séjour et de toutes ces batailles de polochons le soir, une fois les moniteurs couchés.

Je me souviens de New York en photos, en films et en chansons. À chaque fois je ressens la même joie en sachant qu’un jour enfin je le visiterais.

Je me souviens des bonbons qui fondent sous la langue avec un bruit d’eau pétillante.

Je me souviens de m’être servie d’un chausse-pied pour mettre des bottes.

Je me souviens que petite je me blessais souvent. À chaque fois, maman me mettait des pansements mais lorsqu’il fallait les enlever je courais dans toute la maison ! C’était quand on les enlève sous l’eau que ça fait le moins mal.

Je me souviens de maman disant « C’est la dernière fois que je le dis !" mais elle recommençait dix minutes après !

Je me souviens de la première fois où j’ai joué au yo-yo. Je n’y arrivais pas et ça n’avait rien d’amusant pour moi.

Jonathan, Flore, Rachel

13 février 2013
Suivez-nous : RSS Twitter FB
Toutes les résidences en cours
Dossiers thématiques ->