Pour que revivent les halles historiques de l’Imprimerie nationale de Porto-Novo, Bénin, par Daphné Bitchatch

Merci à Daphné Bitchatch de nous donner des nouvelles du monde : Azerbaïdjan, bibliothèques de Ségou et de Tombouctou au Mali - aujourd’hui le Bénin.

Daphné Bitchatch dans son atelier.

Le texte « Pour que revivent les halles historiques de l’Imprimerie nationale de Porto-Novo » et les photos qui l’accompagnent sont proposés en fichier PDF.






Ne pas être seulement de passage mais tenter un acte de transformation et mettre en lumière un lieu voué à l’abandon, un lieu empli de vies et d’écriture : l’Imprimerie nationale de Porto-Novo au Bénin. Cette imprimerie nous l’avons aimée et nous voudrions la faire revivre.

Les artistes plasticiens José Bento (Brésil), Daphné Bitchatch (France-Russie), Radovan Cerevka (Tchécoslovaquie), Théodore Dakpogan (Bénin), Cécilia Edelfalk (Suède), Harun Farocki (Pologne-Allemagne), François–Xavier Gbré (Côte-d’Ivoire-France), Carlos Garaïcoa (Cuba), Isaac Julien (Grande-Bretagne), Christiane Löhr (Allemagne-Italie), Tara Mahapatra (Allemagne-France), Zon Sakai (Japon), Christelle Yaovi (Bénin-France), Séraphin Zounyekpe (Bénin) & le Groupe HFBK 2 (Allemagne), invités par KULTURFORUM Süd-Nord & ARTISTTIK AFRICA (Bénin), avec la participation des étudiants d’histoire de l’art de l’université d’Abomey Calavi, ont été invités dans le cadre de la Biennale Regard Bénin 2012.

Ces artistes plasticiens ont travaillé sur place et ont posé quelques pas silencieux, quelques mots, quelques cailloux, quelques images. Avec, dans le cœur, le plus grand espoir d’entendre les machines reprendre leur rythme, réimprimer à nouveau le journal officiel et des journaux locaux, et pourquoi pas la presse internationale, et des livres encore des livres.

Daphné Bitchatch.

PDF - 1 Mo
Porto-Novo, Bénin
19 février 2013