Lecture de Fin d’Isabelle Rèbre, par Bernard Bloch

En marge des représentations de Fuck America d’après Edgar Hilsenrath, Le Réseau (théâtre) propose une lecture par Bernard Bloch de

Fin
d’Isabelle Rèbre

les lundis 8 et 29 avril à 17h30
Théâtre de la Girandole
4, rue Édouard-Vaillant
93100 Montreuil.


À l’automne 2000, Ingmar Bergman et Erland Josephson ont prétendu à la télévision suédoise avoir passé un pacte pour contrôler leur potentiel de gâtisme : le premier qui verrait que l’autre dépasse la limite l’aiderait à mourir. En lisant cette troublante nouvelle dans le journal, je me suis lancée dans l’écriture d’un texte de théâtre qui prenait pour sujet ces deux hommes. J’aurais voulu une comédie beckettienne, où deux vieux à moitié sourds et bientôt aveugles s’amusent à faire reculer sans arrêt la limite. Mais des femmes sont arrivées dans l’histoire et la pièce a pris un tour qu’il m’est devenu impossible de contrôler. D’ailleurs, en lisant ce texte qui s’intitule « Fin », je me demande encore qui en est l’auteur.
Isabelle Rèbre.


La pièce raconte les derniers feux d’un des grands cinéastes du XXe siècle. Tout en interrogeant le lien qui la relie à lui, la narratrice nous guide à travers les méandres crépusculaires d’une fin de vie illuminée par un désir intact, par l’amitié inaltérée avec son acteur fétiche et par l’affection que continuent de lui porter ceux-là mêmes qu’il a parfois fait souffrir. Elle raconte aussi l’incapacité du vieil artiste à faire le deuil de son dernier amour, le plus grand...

Ce texte sera produit, notamment, par la compagnie Le Réseau (théâtre) et créé au cours de l’année 2014.

À l’issue de ces lectures du 8 et du 29 avril, vous pourrez assister à une représentation de Fuck America, adapté du roman d’Edgar Hilsenrath et présenté du 5 au 29 avril au Théâtre de la Girandole, tél : 01 48 57 53 17.

2 avril 2013