Je

tu prends

quelques mots

tu dis

             je

et c’est alors

l’incertitude qui flambe

dans l’unique syllabe



Michaël Glück dans Goutte d’encre sous la langue, ed. pré # carré

Fabienne Swiatly - 21 avril 2013