Le silence, Jean-Paul Michallet

Lecture publique le mardi 12 avril, 20 h à la Boutique d’Ecriture de Montpellier [1] , avec le soutien de Sauramps.


Je vais inventer des phrases - et encore des phrases pour donner
quelque chose de dur au silence - attendez - non - approchez
encore un peu - n’ayez pas peur - mettez-vous là - oui - là - juste à
côté de lui - vous resterez debout - je resterai debout - il
n’y aura pas de chaise - à aucun moment il n’y aura de chaise - je ne
suis pas fatiguée - si vous l’êtes, cela ne me regarde pas - il fait à
peine nuit, je ne vous servirai rien à boire - vous allez rester là - je
n’allumerai pas la lumière de cette pièce ni celle du couloir -
aucune lumière - j’ai tout mon temps - vous resterez jusqu’à la
fin - tant que je n’aurai pas terminé vous ne partirez pas -
vous ne pouvez pas partir - la porte de l’appartement est ouverte - mais vous ne pourrez pas partir - il ne fallait pas venir - j’étais
certaine que vous viendriez.

Pour approcher davantage encore le livre de Jean-Paul Michallet, qui a succédé à la Boutique d’Ecritures de Montpellier à François Bon, on se réfèrera aux bonnes pages du site des éditions Comp’Act. mais aussi à quelques traces fortes figurant dans remue.net, l’ancien "l’effroyablement ancien"

On sera tout aussi sensible à la dédidace (l’on soupçonne fortement qu’elle désigne l’auteur de notre "phrase du jour") :

" ... elle était déjà dans ce mouvement de l’oubli qui cherchait à tout dire afin que tout soit oublié, confiant à l’individu passager l’impérissable. Elle oubliait, elle était presque l’oubli et la beauté visible de de ce qui fut oublié."

MAURICE BLANCHOT
L’Attente l’Oubli

[1la boutique d’écriture
76 rue faubourg de figuerolles
34070 Montpellier
t / 04 67 58 64 94
f / 04 67 58 64 69
e-mail / boutiq-ecr@wanadoo.fr