Un miroir et huit reflets

© taBimagines

Lors d’un atelier d’écriture avec des salariés en insertion chez Emmaüs, j’ai posé au milieu de la table un petit miroir trouvé dans un carton de collecte.
J’ai demandé à chacun d’écrire ce que ce miroir lui inspirait, en proposant trois pistes possibles : inventer une histoire expliquant comment cet objet est arrivé jusque chez Emmaüs ; décrire ce que l’on voit dans le miroir ; écrire simplement ce qu’il nous évoque.
Nous étions huit. Le miroir nous a renvoyé huit reflets différents.

Un miroir et huit reflets
Textes écrits par les salariés d’Emmaüs Défi

Que vois-je ? Un miroir tout mignon qui me fait penser à un couple déchiré. Le mari a viré tous les biens ayant appartenu à son ex-femme, d’où l’apparition de ce mystérieux miroir chez Emmaüs…
Francky

Je me souviens de mon père se rasant devant un petit miroir qu’il accrochait au-dessus de l’évier de la cuisine. Le miroir rectangulaire, la boîte ronde en plastique vert ouverte en deux comme un pamplemousse. Il plongeait son blaireau dans une des moitiés et se tartinait la mâchoire et la lèvre supérieure de blanc. Il passait le rasoir plus ou moins rapidement suivant le jour de la semaine. Du lundi au vendredi, il se coupait souvent… Je me souviens lui avoir régulièrement emprunté son rasoir des années plus tard…
Djamila

Ce que m’évoque ce miroir ? Il me fait penser à ceux que les colons offraient aux chefs de tribu africains à l’époque de la traite négrière. Cet objet, vous pouviez sans doute l’échanger contre un être humain. C’est ce qu’on appelait le commerce triangulaire. Voilà, à quoi ce miroir me fait penser.
Diaby

« Miroir, miroir, suis-je la plus belle ? » Pourquoi se regarder dans un miroir si l’on se sait la plus belle ?
Jean-Michel

Le miroir est un objet que l’on utilise pour se regarder, se maquiller… Mais on peut aussi bien s’en servir comme rétroviseur ! Ou s’amuser à y faire refléter le soleil, la lumière, sur les yeux d’une personne que l’on aime bien agacer. Comme le dit le proverbe, qui aime bien châtie bien…
Lucien

En regardant ce miroir, je me souviens que ma grand-mère en avait accroché un au-dessus de l’évier de la cuisine et que mon grand-père se rasait devant, avec le coupe-chou et le blaireau. Malheureusement, je n’ai pas pu le garder en souvenir de mon enfance passée chez eux, de l’école maternelle jusqu’à l’âge de 15 ans et mon départ pour l’école hôtelière de Royan.
Didier

Il y a une chanson indienne qui dit que quand un miroir est cassé, tu peux en acheter un autre. Mais quand ton ami t’a brisé le cœur, tu ne peux pas en avoir un deuxième. Moi, dans le miroir, je regarde mes cicatrices.
Mohammad

Ce miroir ressemble à celui dans lequel mon grand-père se rasait le dimanche matin. Il l’accrochait dans la cuisine, à un clou du mur, près de la radio.
Je me demande qui a bien pu se regarder dans celui-ci avant de le donner à Emmaüs.
Les miroirs gardent-ils en mémoire le reflet de tous les visages qu’ils ont vus ?
Lise

Lise Benincà - 24 août 2013