Ecrire c’est devenir

Il se peut qu’écrire soit dans un rapport essentiel avec les lignes de fuite. Écrire c’est tracer des lignes de fuite qui ne sont pas imaginaires, et qu’on est bien forcé de suivre, parce que l’écriture nous y engage, nous embarque en réalité. Écrire c’est devenir, mais ce n’est pas du tout devenir écrivain.




Gilles Deleuze dans Dialogues avec Claire Pernet, 2008

Fabienne Swiatly - 13 août 2013