Auteurs

Lieux

Métier, emploi, place

Je suis écrivain, c’est mon métier.
Dans tous les sens du terme selon le Grand Robert : 1. Genre d’occupation manuelle ou mécanique qui trouve son utilité dans la société ; 2. Genre de travail déterminé, reconnu ou toléré par la société dont on peut tirer ses moyens d’existence ; 3. Occupation permanente (qui possède certains caractères du métier) ; 4. Habileté technique (manuelle ou intellectuelle) que confère l’expérience d’un métier.
Ce même Grand Robert nous apprend par ailleurs que le mot Métier vient de la contraction du terme latin Ministerium altéré en mysterium qui donne ainsi : Mystère.

Mystère en effet que de posséder un métier qui ne procure pas forcément un emploi, des revenus, et donc une véritable place dans la société.

En effet, si la publication de livres suffit rarement à subvenir aux besoins de l’écrivain, dans quelle mesure la Cité lui offre-t-elle la possibilité d’exercer son métier et donc d’en vivre ? Et de quel métier alors s’agit-il ? S’agit-il encore précisément de son métier ?
Comme beaucoup, l’écrivain ne doit-il pas se diversifier afin de parvenir à gagner sa vie ?
Son expérience est-elle si singulière ?

Cette résidence à la Cité des métiers sera pour moi l’occasion d’interroger mon métier à travers le métier des autres et d’explorer, à travers mon observation et différents ateliers menés avec les professionnels de la Cité des métiers, le public et les clubs de la Cité des métiers, ces différentes notions de métier, emploi et place. Chacune dessinant un aspect du Travail mais aussi un parcours : l’origine (d’où nous venons), le lieu (où nous nous trouvons) et le chemin (où nous allons).

Le métier : notre savoir-faire, que savons-nous faire (relativement à notre métier mais aussi exception faite de notre métier), comment, pourquoi et où l’avons-nous appris. L’exerçons-nous ou non ? Quelle forme de richesse nous apporte ce savoir-faire ? Comment décrivons-nous notre métier ?

L’emploi  : dans quelle mesure notre savoir-faire nous garantit-il un emploi ? Pourquoi désirons-nous être employé c’est-à-dire que la société requiert précisément notre savoir-faire ? Quelle sécurité autre que financière cela nous donne ? Par quoi se définit-on si l’on n’a pas d’emploi ? Que répondre à cette question : et vous, que faites-vous dans la vie ?

La place : L’emploi est-il la condition de la place ? Qu’est-ce que posséder un métier sans pour autant trouver d’emploi, donc de place ? Emploi et place sont-ils indissociables ? Si l’on ne trouve pas d’emploi, comment trouver notre place ? Où la trouver ?

Elisabeth Jacquet - 30 septembre 2013
Suivez-nous : RSS Twitter FB
Toutes les résidences en cours
Dossiers thématiques ->