Sarajevo, paysages d’après guerre

Le photographe s’appelle Alexandre Chevallier. Ce qu’il y a d’impressionnant dans ces photos, c’est que les immeuvles sont tellement ordinaires, tellement de partout, que les traces de la guerre semblent venir à nos basques.

Quatorze photos en ligne sur photographie.com.

Leur page Talent présente d’autres jeunes photographes...

François Bon - 7 décembre 2004