L’Enéide de Virgile [Chant 1, 1-11] par Jordane Berot

Mes chants : d’armes, d’homme qui premier des bouches de Troie

Enfui (les destins !) est venu à l’Italie, aux côtes

Laviniennes. Ballotté fut-il, et beaucoup, par terres et mers :

Pouvoir d’En-Haut, colère à mémoire de Junon-la-Sauvage.

Enduré, beaucoup aussi, à la guerre, jusqu’à fonder la Ville,

Installer au Latium les dieux. De là : race des Latins,

Pères Albains, hautes murailles pour Rome.

Muse, rappelle-moi pourquoi -en quoi lésée ?-

De quoi blessée, la reine des dieux a dans de tels malheurs

Roulé, dans de telles peines précipité

L’homme d’illustre piété ? Tant est rage aux âmes célestes ?


On retrouve l’ensemble du chantier Virgile ici.

17 mars 2014