Sphinx de nuit

Qui j’aime me crée

Qui m’aime me crée


Ne te farde pas, je peux supporter

D’entrevoir la mort sur ton visage



Sphinx de nuit, Colette Magny

©photoArpinoPatrick