Dessins en suspension et ressorts d’écriture (6)

FRANÇOIS MATTON

NI CECI NI CELA

Avant-propos d’une conversation avec François Matton
devant ses pratiques de dessin et d’écriture
le 4 avril 2014 au Centre Cerise

à 20 h., 46 rue Montorgueil, Paris 2eme

Rencontre organisée par La Scène du Balcon

en partenariat avec remue.net

Actuellement, une exposition de dessins de François Matton

« Dessins sauvés des eaux » présentée par la Galerie THINK&MORE
(108 rue Saint Honoré Paris 1er)
du 18 février au 30 mars 2014.

des ballades énamourées

Les pratiques de François Matton, dessin et écriture, invitent à la ballade. J’ai accueilli l’invitation. Une suite de 4 dessins en suspension et de 4 ressorts d’écriture balade la charrette-théâtre de mes sensations dans leurs traces. L’ornière creusée par les mots est plus ou moins profonde mais le dessin toujours devant guide ce petit théâtre en roue libre.

Ainsi, à la faveur allègre et grave de cette œuvre dessinée et écrite, voici le sixième moment d’une ballade qui mène vers la rencontre avec François Matton le 4 avril prochain.


[Case Vide]

une petite forme où tout cesse

mon nom est Case Vide

je ne sais rien

ce matin

un petit rectangle où tout s’établit

mon nom est Case Vide

je ne fais rien

ce midi

un petit espace où tout se passe

mon nom est Case Vide

je ne vois rien

ce soir

un petit encadré où surgit l’énoncé

mon nom est Case Vide

cette nuit

la chambre aussi est vide

Catherine Pomparat - 16 mars 2014