Ils ont voté et puis après

Dans une France socialiste

Je mettrais ces fumiers debout

A fumer le scrutin de liste

Jusqu’au mégot de mon dégoût

Et puis assis sur une chaise

Un ordinateur dans le gosier

Ils chanteraient La Marseillaise

Avec des cartes perforées

Le jour de gloire est arrivé.

Ils ont voté et puis après - Léo Ferré

©photoArpinoPatrick