Days in Sydney, roman de Didier Coste

Days in Sydney est le premier roman bilingue alternant le français et l’anglais en contrepoint pour tisser en continu un récit unitaire.


Dans la lignée des grands romans de ville, Days in Sydney (publié aux éditions NOESIS) se joue en contrepoint, alliant l’hyperréalisme du détail quotidien aux prestiges de la fresque narrative.

For the first time, French and English weave together the strands of a unique story of absurd separation and unfailing memory, set in contemporary Sydney.

Une ville-monde, l’insupportable beauté du réel, toutes les destinées possibles d’une nymphe de la rive et d’un Ulysse de pacotille s’y entrecroisent jusqu’à la fin.

Only in that oldest and ever new world, where young lives thrive almost unawares, could the voices of Jacques and Matilda meet and be heard by the survivors.

On pourra lire quelques extraits sur le site dédié à La littérature à contraintes : Formules.

Didier Coste, né en 1946, poète, essayiste et traducteur de plusieurs grands romanciers latino-américains, est français et australien. À la recherche d’une forme pleinement contemporaine, il a longtemps interrompu une œuvre romanesque commencée il y a quarante ans aux Éditions de Minuit avec, entre autres, un roman primé, La Lune avec les dents, traduit en plusieurs langues, et poursuivie aux Éditions du Seuil, avec Le Voyage organisé, sélectionné pour le prix Médicis.