Fabienne Swiatly | Mère éléphante 2 - folle


Ici, il y a les rencontres, le projet d’écriture en Pays de Mauges, le roman à finir. La trace des autres résidents qui donne de l’énergie. L’écriture se fait.

Et la photo que j’ai envie de questionner plus que d’habitude malgré la crainte des platitudes, des redites, des clichés.

A cause de la lumière, des ombres longues, de l’eau, des arbres .... Il faut se méfier de ce qui surgit trop vite, ce qui empêche de penser à ce que l’on veut tant contenir. J’ai haussé les épaules devant le cormoran sur la branche pliée vers l’eau. Trop ?
Trop joli ? Trop convenu ? Oui se méfier.

Pareil avec l’écriture.

Mais l’écriture depuis plus longtemps.

Cette photo dans la Maison Julien Gracq, à l’étage où se trouvent les chambres. Quelque chose d’avant : grand couloir de l’époque où le froid n’effrayait pas.

Je photographie. Recadre à peine.

Fabienne Swiatly - 23 janvier 2015