Fabienne Swiatly | Mère éléphante 4 - vais bien


Je vais bien.
J’écris ces mots à la fin de mes mails adressés à l’équipe d’ici, à la Maison Julien Gracq.

Formule de salutation pour rappeler qu’il y a une distance entre ce que l’on écrit et ce que l’on est.

Ils le savent, je le sais.

Mais il y a là, bonnes manières - Je ne sais pas pourquoi cette formulation désuète me vient - Le passé n’a pas toujours tort.

Reste que le présent est un territoire mouvant. Alors je poursuis l’écriture avec ce que les photos suggèrent et me rassure en disant que je peux tout effacer. Même si tout effacer est une entreprise difficile en territoire numérique. Resteront alors les brouillons, cela s’appelait la corbeille en d’autres temps.

Et qu’importe s’il reste du moi hésitant, après ma mort.

Fabienne Swiatly - 26 janvier 2015