Patrick Beurard-Valdoye | Topo du mur

Nous publions aujourd’hui un texte inédit de Patrick Beurard-Valdoye. Ce texte a un statut particulier : il précède Allemandes, le premier volume du "cycle des exils", publié en décembre 1985 par les éditions mem / Arte Facts. Après Allemandes sont parus Diaire (Al Dante, 2000), Mossa (Léo Scheer / Al Dante, 2002), La fugue inachevée (Léo Scheer / Al Dante, 2004), Le narré des îles Schwitters (Al,Dante, 2007), Gadjo-Migrandt (Flammarion, 2014) - et l’écriture de ce cycle continue, nous entendrons un inédit, extrait de ce travail en cours, lors de la prochaine rencontre remue.net, performé par Patrick Beurard-Valdoye, le vendredi 6 mars.
Cela fait donc maintenant trente ans que le Cycle des exils explore de nouvelles voies, un effort d’une durée, continuité et concentration sans équivalent dans le champs poétique aujourd’hui.
remue.net et poezibao ont décidé de fêter ce trentenaire, tout au long de cette année, par des publications coordonnées. Aujourd’hui, à la même heure, simultanément, paraissent cet inédit et, sur poezibao, un entretien de Florence Trocmé avec Patrick Beurard-Valdoye. Nous (poezibao et remue.net) publierons des inédits, des articles critiques (dès le 1er mars, ici même, un article de Charles Robinson), des enregistrements audio, etc.
Topo du mur, par son expérience de l’étrangeté, de l’étrangèreté de la langue, qui est du domaine des arts poétiques, inaugurait une très longue dérive dont nous essaierons de rendre compte.


Ur-Allemandes
(Berlin, juin-septembre 1982)

EN ARRIVANT À BERLIN POUR ÉCRIRE Allemandes, j’ai commencé par transcrire, chaque jour pendant environ une heure, ce que je comprenais, et ce que la dextérité de ma main me permettait de noter, des bulletins d’actualité radiophoniques, d’émissions à débats, et plus particulièrement les retransmissions de discours politiques.
J’eus au fil des jours le sentiment d’entrer ainsi dans la langue, sans chercher à corriger mes « fautes » (de langue ; d’écoute ; de transcription).
Plus tard, ayant abandonné cet exercice d’intégration linguistique, j’ai traduit l’intégralité de cette matière écrite, en recherchant des équivalents qui respectaient les erreurs commises en allemand.
Puis j’ai tenté d’induire un « effort de rythme ».
J’intitulais ce travail « Ich weiss nicht was soll es bedeuten, dass ich so Französisch bin », dont la
publication orale fut performée en duo F/D avec l’artiste plasticien et poète concret Timm Ulrichs, à Bonn (Rheinisches Landesmuseum) et à Marseille en 1983.
Topo du mur est un extrait de ce travail, sans lequel je n’aurais pas pu entamer véritablement Allemandes, mais que j’ai préféré dissocier - à tort peut-être - pour raison d’homogénéité.



***


Ce qui fit tomber langue de béton armé, ce qui dit aujourd’hui, nous
pouvons à politiqu’éditionneur comme Allemand à la morale que
ce même, vérité prémunit quand aux paix ditempe quand Mes Dames
et Honneurs a perdu avec le peuple dans la vie ont la réticence qui

aux privés doit-on car le potentiel de l’Europe la politique & les
hommes

la vérité nous, la rhétorique de paix court, rentrer à la patrie
Mesdames & Messieurs pour, étempe de la première Union
Soviétique une condition elle très dictat & abandonne position
d’espoir à condition, plaint à nous effocht en plus vite obtenu, ayant
des accidents mondiaux effot bien mieux par la du lieul de contrôle
le

perdu la révision vient ou pas pour nous trois l’OTAN
importante stabilise en Europe nous avons en plus tous trop peu, le
débigagement la présentation la liberté mais cette alliance démontre
en information satisfaprès, deuxièmement il y a un potentiel de
destruction mondeguerre cependant on doit la destruction Europe
centrale trop longue & ne dit la vérité pour cela &

l’espoir d’hommes, de congrès froid, l’équipe a besoin le
Communiste, pour nous RDA impossible mais l’Europe les
intérêts, allemands doivent notre République Fédérale
politique dehors par-dessus prirent la mesure Monsieur
Konventionnel comme l’Union Soviétique où jamais plus loin dans le
débat nucléaire conventionnel pour nous en Europe Centrale il y a

& l’armée Rouge, le potentiel le, flou politique quand de l’OTAN , &
le militaire langue ou stabilise, aussi ici
l’expression politique la réaction doit peur & maintenant jusqu’au
discord tous les avantages, la combinaison pas d’armes toujours de
nouveau les Allemands par la peur
d’accourant, & tout, de l’Europe deviendrait, dangeureux

les Américains savaient concoivent, & tout milital &
caractère, politique des Soviets, veut faire présente des frayeurs

Mesdames & Messieurs c’était l’Union Soviétitque, qui nous ne
voulions pas, & en restions, debout moches le, Führer
soviétique nous y a, des pensées du repain I’espoir mais je trouve,
votre pression ne retère pas ce votre gouvernement beaucoup de
sympathie pour la Pologne

à la presserie sur tout un signal le bannissemcnt que
l’arrefation du contrôle Président Reagan disait ce l’Ouest du père
le premier homme, & comme sommes beaucoup fait pour ça pour
cette mission avec initiative celle-là politique

iI a Union Soviétique un programme occasionnel peut-être le large
que les Américains l’ont fait c’est maintenant la crainte à saisir, &,
si ça pouvait s’ouvrir la porte en Europe

Mais, Mesdames et Messieurs l’initiative couper la frontière quand
des Américains, l’Union Soviétique dialoguait du Chancelier Fédéral
notre gouvernement

peuvent comme dans les conditions ce que signifie après
enclosure la politique de

l’Union Soviétique est claire elle veut isoler Fédérale ou bien
d’autre pas de force avant toute libre mondialité avant tout que,
toute l’humanité peut la paix la force l’archipel Goulak la liberté
du mouvement la chance pour nous qu’Union Soviétique tourne sa
grande

chacun serait autorisé

votre doctrine mais l’Union Soviétique l’économie nie le fait par la
propre, & nous la République Fédérale ainsi le s’abratte, tout
juste une crise, l’importance son idéologie trop de l’Est
d’Europe centrale

en plus souhaitons pas du tout du postulat les chez à
comprend par-dessus la possibilité n’y-a-t-il aucune
sécurité souhte le portrait, & le monde, libre sur des

temps prendre position gouvernement de, Malésie qui là-
dessus rupturc souci les homme les, vies comme température
importante n’est pas résolue votre gouvernement oublier les base

& notre République Fédérale l’arrêt, comme la pécuniaire tout
autres ta fission, qui s’enfuit ou elle compte avec les prix sa liberté
là devient & l’histoire là devient géographie

la combinaison soit la mission discherche notre Américain, qu’&,
USA sa, conventionnel le bourgeois, & qui est,
importante à dénicher mais Mesdames, et Messieurs ils
respirent seul des chemins qui, à l’Est leur nature mais ils ont plus
de dimension après Berlin

iI y a intérêt national, en tant qu’exportation des
industries ont besin Nation, n’est pas connu si importante qui perd
au jeu que s’appelle autres nommés, les contraires notre information
sans l’essentiel le parti fédéral ensemble

cette expression l’Améric est adressée la nouvelle parole la guerre

je, trouve qu’on, doit revenir nous, avons encore une longue
tradition, à l’occasion de quoi c’est pas sablemans parti la pompe

& cette, résolure doit enfoncer, cet état de l’image ensemble, &, les
cibêtes ein occupation du chemin question doit, entendre ça de
nombreuses années un parti ben apport devinrent plus un conflit,
&,
del hindicap, qui

cette promesse

au protocole que peuvent pas, continuer pendant que l’a chassé
encore hier

chaqu’une moderne libe, sociale ce temps leur politique, & à leur
rencontrer ils ont

Versailles je peux me pendant que système bravo, & c’est
encore Mesdames et Messieurs l’économie ils, ont après un espoir
mais la directement je crois l’essentielle lorsque, la manifestation dis
pour toute politique national Versailles aucun pays a une sécurité
c’est tout vrai
l’équipe complètement négative

&, cette colombo émotionnel a Mesdames, et Messieurs nous avons
besoin d’Europe comme plus, & parce que, la République Fédérale
décide à, nouveau après l’Est cette à faire non pas

l’intellectuel c’est fondement c’est devenu mode pour une étude
c’est devenu mode devoir, & patrie, quand ça sert

un gouvernement calme un gouvernement la morale une, telle
politique la question doit se trouve ils veulent où se tient la B.U.

& cette agitation

Mesdames et Messieurs elle se, saisit profondément dans les dans des
meilleurs nous, avons vraimans à finir ce n’était pas pensé sur un
monde libhre &, sans, ce désordre, c’est la familier, & la, liberté
de l’Allemagne

Russie du CDU houvers en, Allemagne après du chancelier après
CDU ben tin, &

maintenant trouvé-je, un peu fade que, mon collègue dans la
pratique, politique du parti vous avons je di c’que, nous-mêmes

pas l’opposition ici qu’elle sous réserve que le
Gouvernement Fédéral par la conférence, & du peuple, le
devait-on tout, & se, trouve dedans du

Chancelier Fédéral est remise pour, l’informative pertinente pour
membrer le collègue des, derniers temps j’aurais assez présumé
aurais trouvé des mots contre décréatifs américains que

du Chancelier Fédéral mais d’autres au lieu de manger
m’élève comme si la République Fédérale du Chancelier Fédéral de
l’Économie Fédérale

& ainsi cette directe à, ces chaqu’au lieu d’un nouvel’ objet
commun’ qu’est avec l’ouest des intérêts européens acomme
l’homme croit estimé que de Versailles, & Bonn,
serait chaffé les

partenaires européens comme gouvernement qu’européens, & qui
non bouclé à protéger ce qu’au contraire votre des
bardés défétés sont empéchés

Mesdames et Messieurs à travers cet actuel avec quoi se mêle de
l’impression a compris de l’Union être magué et trouver Washington,
& plus, que du pays

quand on toit donc meurteau

& refortifier vos paroles ne, pas agir à phraset on quand on sans, la
colleptive européenne c’est on trop de
difficultés l’à muetter car même avec, propre gouvernement ainsi
laRépublique Fédérale de la République Fédérale d’Allemagne ou
pas simplement à dire ce que notre &

elle avec de l’intérêt américain, ne le mais devant l’Amérique quand
la République, Fédérale nous devenons
aujourd’hui ce qui fut dit le texte relatif de Versailles

&, ils ne peuvent pas remercier je trouve übrigens

que lorsqu’il a du Chancelier Fédéral avec Versailles
remarque si la situation de, l’Allemague l’accrocher sans rien tenir
du resse ça devient ainsi plus loin pompeux à en intervenir de
nombreux contraire les millions parlent

& pensent évidemment, ce que signifie, avec ouvrier les pressions
version, & la toute, chose document l’OTAN , & leur
immédiatement & dont les, fortifié du pourbarler en particulier,
d’immédiatement siré tout refus militaire comme convenir, de leur
connaissance à comme deuxième est parfini sur les

1967 la mission

& maintenant contre les Américains sans faire le, détente c’est
encore souhaitable nous n’avons encore jamais dérangé réalité
d’éléfoutesse l’instant peuvent, &

détruire sur caractère détente quand les collègues remarqu’le,
retour en arrière je me réjouis de ce que l’imagerie
indiqu’elle monde participation
& je, crois aussi politiquement, immoral le meilleur grade trouve,
que la relation allemande après le chutet de

l’OTAN est salué sont chez le différent propre des autres états entgre
situation, & peuple, allemand dans les, deux états allemands sehrait
une, confrontation militaire qui cette

voudrait mais défraichissure

& on devrait ce dernier, temps sur de gros à, la date pour presque des
années contracteur allemands, & la Républiquc Union Soviétique

la remarque comme s’il son quelqu’à serait incroyable je
disais

en même temps au Ministre de Grande Bretagne entre RFA et RDA
besogneux que nos difficultés expressives étendt a dit la situation
concrète

ainsi sans fais une fausse, note que le Chancelier Fédéral sur la
situation, de 10 années alors était dans l’Ouest d’à l’Est

alors on serait avant, nous dans la République Fédéral e sur la
coalition travailliste en 69 chaque porte devenait seul contre pour la
force &, ainsi ouvert les, jours le
processus, de normalisation des autres pays, & à renforcer,
international

c’était de Berlin assurait, & réjouissait un, procès qu’à nommer
tous aux, Allemands ils l’histoire l’Allemagne quelque chose pour
l’Europe, songe à ne pas ce gouvernement se le voudrait 12 ans
d’autocoalition du
& je joins, seulement cet état, d’esprit cette politique seulement la
sécurité, & au, détente une chance, on peut dire en hauteur

objet est capable de devenir passeport que devaient

nous restons fait une épreuve du position en ruine de nouvelles
pressions &, nous tinrent Allemagne a ses intérêts là-dedans pour
détente sans plus loin on peut interroger à mais qu’en plus
finalement sauvé

sans chaque non seulement le stationnement dans notre centre ça
fait probordège du conférence de l’OTAN a renforcé du Fédéral je ne
crois pas que la quand du Chancelier Fédéral la politique son
gouvernement avec mass

& dangereux, en ce que, beaucoup lorsque leur détente lorsqu’& les
textes comme à, affaire à garantir entourer Mesdames et Messieurs
pour

avoir étendu effectif du temps des hommes vient pour l’expérience
cette couleur sursis

guerrier au plus quand 4 parlent de paix ça doit pousse en solités on
doit s’a virage du Chancelier Fédéral &, la, liste assez, jusqu’à la
région conflit, & présenté hach Amérique et, Salvador le
gouvernement diplomatique c’est pourquoi le conflit, naval idiot
stupide quand une sécurité passé maintenant lorsqu’est accablé
clairement coupable

&, culturel élevé, cependant pour la, collectivité donc pour nous
avec, retentissement pense que sont terminés toutes les relations
aménager, & peuple argentin

une démocratie mais dégage, & je dis, que parler l’historique tout
notre, peuple où non son courage qu’on tient &

cette question ce qu’Israël je

n’avais aucun droit sur les propositions ça

voulait rapide si c’est einmal garantit deffirent un pai sans Israël
existent, & finira je comprends la relation de frontière le souci
libanais doit être

avalué c’est pourquoi le territoire un sens seulement quand il je
comprends bien c’on à déruire le terroriste I’égalisation d’une

manière crelle je disais le penchant du monde à la guerre la
collection concrète la peu la sans une commission tournante m’a
bien proposé avec bonne raison proposer je pensais de cette
commission les

états de la République Fédérale mais les commissions propositions
du Secrétaire Général des Nations Unies du monde cigarettes du
tiers monde à assurter cependant mon collègue le monde de
l’exibilité là-dessus leur parallèle dessus von morté dans chaque état
dit totale desclusion monde élut partie pelage par acomptes sa chance
quand l’Ouest et l’Est

& mettre au

point mort dans propre, & n’a pas collectivité se trouvait pas aussi
politique autour de sa le collègue, qu’est exacte pour la République
Fédérale sans alternative a essuyé notre économique du pays perdu
du République Fédérale de l’Europe car on

doit par la collectivité dans quel que tout soit clair dans quel
changement d’avis avec l’industrie russe profite toujours nos
exportations dans pays CDE peut tomber en ruine de la RFA un
intérêt national une force, & Démocratie par

Europe à nous, & nous voulons, la prochaine enveloppe, WOTAN
l’aptitude que pour cela

des propositions faites les fractions du SPD suffit les Européens dans
les secteurs ça considérait parchenir trop court mais dis encore

une fois l’importante charge devra pas trop court de plus placer une
relation d’une autre perspective si elle pose la question si avec l’idée

& encore un pour 8O ans, si ça néçussite pas de nouveau qui suffit
sur, & sur quand on prochainement européen, qui je pense vers là
vout à souhaiter, en Europe là dans le
problème continental est à laisser sur problème personnel

à déterminer, & le, notre force nous, sommes partion si chez &
je pense qu’ils ne peuvent pas l’initiative du

Ministre Fédéral mais je crois que cette non seulement la relation
partenaire OTAN ,
c’est pourquoi cet ma réflexion se trouve en ersten de l’OTAN ne
peut ab absolument pas là-dessus cette OTAN démocratique est
commun

& une alliance, militaire est placée, & la démocratique, mais je dois

ensuite directement connu 2 les, SD immortefés tourner
retour qui la but sur l’alliance, & la deuxième, remarque dans cette
société Espagne, c’est au sein de tous les
partenaires fédéraux, & qui pour, que le groupe, des
démocraties dans le monde

le deuxième, objectif est celui, que je d’Amérique
explication encore, une fois que notre tirure noltre
consultation &, je crois ce serait devenu bon si dans le, papier de
Versailles qu’aussi serait liaisons entre sinon l’exportation en Union
Soviétique était expliquée

je veux avec ce seul m’en tenir à l’Europe à qui la plus

haute expérience personnée pas que me dire tout ce que nous faites
propre ville punk propre à commun tous, ces partenaires deviennent
avec ça en pourparler devient dans la troupe substancielle
explication une vrouman avec un amit ce qu’il vout ou ce qu’il sur
dans le ce qu’on a avec la détente, & la guerre

pour dure c’est pourquoi plus, loin qu’elqu’un un page ça sur
l’explication gouvernement solidarité

& tout état, Mesdames et Messieurs ne devient, jamais un qui
m’assoit de Moscou c’est plus

comme pour pai par acomptes à New York l’OTAN aufbau votre
politique, & celle Union, Soviétique ça devrait, maintenant tout en
pourparlers ce, que nous car la politique de l’administration de
Washington, le premier le souci spécial entretrouver des partenaires
européens ces gens peuvent réfléchir ici

a pouli égalisation après arlement un vous une fois le concept
d’armes conventionnelles dans la régionalisure
le collègue m’est de cette manière

les propos mon information est immnenusé je corrigerai je dis encore
une fois que l’Union Soviétique devrait demander ce qui s’est trouvé
sur la table elle devrait se conduire où la

devrais-je dis au tiers monde ratissé dans le monde comme est est
les problèmes Nord Sud l’et chacun de manifestation conreteneur
seulement la politique des armes a proféré aux états industrialisés
pareille manoeuviragibilité il y a ainsi de nombreuses insolutions pas
plus a ça devient immer clair là-dessus nous semble-t-il qu’avec
les Russes avec de propres états

& la distréfense serait à faire dans la

situation du reste de l’Est le tournant distribu tous ces sauves du
financier, & dans ces, restrictions zonées de

I’exportation russe un empêchement persiste

De plus dans ces problèmes qui environ après Washington le qui des
Moscou, doit fort bien être clair que nous sommes partenaires du
monde libre &

société qui, devient aujourd’hui dans, le propre le votre place, la
Grenze le vieil monde nous obtenons seulement partenaire pour que
puis-je notre participe limportun les animaux ce qui était dit

que clairement ça se nomme aux peuples de la RFA interdevre est
aussi entrevenu pour la sécurité en Europe d’autres lieux

& d’autres problèmes

chers collègues sans poser la, question si cette Konkurrenz je
comment deux, foires chez nos partenaires le financier une seule
politique était possible sera seulement, possible cette question
chaque jour sur délimitation chacun le destin de la République
Fédérale devient chaque Berechtigung déjà votre laisser &

chacun qui critique, & qui non seulement un devoir national c’est

base de la paix beteilen de tensions chaque comme devenaient gros
essaiz qu’est, plus dans cette Politik qu’histoire a donné Mesdames
et Messieurs die Solidarité notre relation avec l’Amerika je souhaite
diejene qui kritik durch Amerika und vor alle Dingen nach den
Besuch des Presidänt hab geglaubt der freiliche Staat hier Hause ich
meine dass wir Deutschen die vergangen hat nicht zuletzt für die in
unsere schwerige Situation an unsere Gefühl dass davon eine
Hoffnung nicht vergeben sind für der Presidänt seine Ausserurrg
meine Dame u. Herr in der Regierung erklärung wir haben erfahren
was Partnerschaft ist u. in der Welt verlassen können u. die Grund
Konception in tout cas wie gelegt einmal in ich empfehle als meine
Fraktion nach zu lesen als diese Punkte vorgestellt hat u. jeder als
tut Naplo zwischen diesen Koncepl eindeutlichen gefunden hat dass
nicht nur die Kritik der Opposition eine Korektur bedurfen eine
eintreten oder jedenfall nicht die anti Amerikanische Demonstration
können u. mussen von der Verweint aber ich glaube wenne der
Opposition für jeden Demonstration der aus Minister nach in Berlin

Laurent Grisel - 25 février 2015