Narré, récital, performance poétique : l’oralité dans l’écriture du « Cycle des exils » de Patrick Beurard-Valdoye

L’oralité est présente et agissante à tout moment dans le « Cycle des exils », de Patrick Beurard-Valdoye : à ses origines (les paroles recueillies auprès d’anciens dans Mossa ou La fugue inachevée, la culture orale des Rromani dans Gadjo-Migrandt, etc.) ; par les recherches sur des figures historiques de l’oralité poétique (Kurt Schwitters ; Ghérasim Luca ; Charles Olson) et dans la lecture-performance et le récital : une oralité qui emporte avec elle le « narré » – et, le narré, une forme poétique longue qui interroge tous les savoirs, qui les contient tous, qui les fait jouer par coïncidences. Le récital à son tour réagit sur l’écriture, l’informe, la forme. L’expérimentation par la voix est liée à l’expérimentation par l’écriture.
C’est ce champ que nous entendrons à l’œuvre, dans la première partie de cette soirée, la performance poétique d’un texte inédit, extrait d’une écriture en cours, le prochain volume du « Cycle des exils ».
Dans une deuxième partie, Laurent Grisel et Pierre Drogi parleront avec lui de cette dimension de son œuvre.

Une rencontre remue.net dans le cadre d’« Une Saison de lecture »
organisée par La Scène du Balcon
vendredi 6 mars 2015, à 20 heures,
à la Maison de la Poésie, Passage Molière, 157, rue Saint-Martin - 75003 Paris
(M° Rambuteau - RER Les Halles)
Infos et réservations au 01 44 54 53 00, du mardi au samedi de 14h à 18h
Entrée libre dans la limite des places disponibles.



Patrick Beurard-Valdoye a commencé, il y a trente ans, un « Cycle des exils » : (Allemandes (1985) ; Diaire (2000) ; Mossa (2002) ; La Fugue inachevée (2004) ; Le Narré des îles Schwitters (2007) ; Gadjo-migrandt (2014), successivement aux éditions MEM / Arte Facts, Al Dante et Flammarion ; l’écriture de ce cycle se poursuit. Pour accompagner ce travail et en donner vues d’ensemble et rapprochées, remue.net et poezibao, en coopération, publieront tout au long de l’année 2015 inédits, études, enregistrements audio et vidéo, etc.

L’oralité et l’oralisation sont au centre de la pratique de Patrick Beurard-Valdoye comme de son écriture. Il a donné plus d’une centaine de lectures, récitals et performances en France et à l’étranger. Il a dirigé, entre 1983 et 1999, un cycle de lectures à haute voix intitulé « l’Écrit-Parade », à Lyon, où se sont produits environ quatre cents auteurs. Il vient de co-organiser avec Jean-Pierre Bobillot et Jérôme Mauche un colloque international sur « les usages de la voix dans les arts poétiques » (Lyon, Grenoble).

Pierre Drogi est poète. Dernières publications : Afra / vrai corps, suivi de nom de fée & carnets d’éther (Le Clou dans le Fer, 2010) ; Levées, suivi de sa filleule (Atelier de l’Agneau, 2010) ; Animales suivi de suite azyme & porte-lune (Le Clou dans le Fer, 2013) ; « mémoire matière », première section d’Anémomachia, remue.net, juin 2013 ; Le chansonnier (La lettre volée, 2014). Il est également philosophe et analyste des littératures, notamment médiévales, et traducteur du roumain (Nichita Stănescu).

Laurent Grisel - 1er mars 2015