Nuit remue 9 | Andrea Inglese


Andrea Inglese (1967), poète, traducteur et essayiste, vit dans les environs de Paris. Il a publié en Italie plusieurs livres de poésie et de prose ; en français, Colonne d’aveugles (traduction de l’italien par Pascal Leclercq, Le Clou Dans Le Fer, 2007), Prati / Pelouses (traduction de l’italien par Laurent Grisel, Eric Houser et Magali Amougou, La Camera Verde, 2007) et Lettres à la Réinsertion Culturelle du Chômeur (traduction de l’italien par Stéphane Bouquet, Nous, 2013). Il a dirigé et traduit l’anthologie italienne de Jean-Jacques Viton Il commento definitivo. Poesie 1984-2008 (Metauro éditions, 2009). Il a traduit en italien Caroline Dubois, Antoine Volodine, Jérôme Mauche, Nathalie Quintane, Stéphane Bouquet, Liliane Giraudon, Vincent Tholomé.

Il est rédacteur du mensuel d’intervention culturelle Alfabeta2 avec Umberto Eco et Nanni Balestrini et du site www.alfabeta2.it ; il est un des membres du blog collectif Nazioneindiana et du site GAMMM literature / criticism / installation(s) / research. Il collabore aux pages culturelles du quotidien Il Manifesto.

Il a été écrivain résident pour l’année 2010-2011 de la Région Ile-de-France.

Lire « Mes adieux à Andromède » dans le numéro Juillet-Août de la revue.

27 juillet 2015