Gisèle Pineau | Entretien

« La » remontée du jour : un entretien de 2013 avec Gisèle Pineau
Donner à lire, à relire, un article déjà paru sur Remue.net. Un article qui fait encore sens »

Je suis une Guadeloupéenne née à Paris. Enfant, je ne parlais pas le Créole. Mes parents reléguaient cette langue au second plan comme la plupart de leurs compatriotes. A cette époque, les Antillais de l’hexagone imaginaient que la langue créole était obsolète, n’avait pas d’avenir. Pour eux, le Créole évoquait la misère des plantations, une certaine forme de malheur, un passé douloureux. Ils voulaient, je crois, offrir à leurs enfants un monde nouveau, moderne. Il faut savoir que la France représentait énormément
Lire la suite du texte ici

©photofabienneswiatly