Lina Ekdahl | plante

Lina EkdahlL, extraits de Vad är det som skall utföras ? (Qu’est-ce qu’on fait ?), éditions Wahlström & Widstrand, 2005

Traduit du suédois par Marie-Hélène Archambeaud



plante

Il y a un lynx dans la forêt
poils d’oreille dans la forêt
des queues
pelisse jaune dans la forêt

on n’en voit pas souvent des lynx dans la forêt
on n’y va pas souvent dans la forêt
parmi les grands cerfs
et les hiboux
hiboux qui répondent aux questions
résolvent des énigmes

surtout poils d’oreille dans la forêt
vieux champignons
cardamome

la cardamome n’est pas un animal
c’est une plante
comme la banane
la plus grande plante du monde

la plus grande plante du monde
vous barre le chemin dans la forêt
ne peut répondre à la plus simple des questions
qu’est-ce qui marche et marche
d’où viennent les poils d’oreille
combien de temps doit-on passer dans la nature

la cardamome n’est pas une plante
la cardamome est un lis



centre

Les planètes sont des balles de ping-pong
la Terre un melon

ils ont un chien dans l’appartement d’à côté
comment s’appelle-t-il

dans le texte on parle du je
le je en poésie
qui est-ce

c’est être inintelligent
ne pas comprendre le texte sur le je
ne pas comprendre le je lui-même

est-ce intéressant d’être intelligent

le centre on n’en parle pas
c’est marqué le chien s’appelle Karo
le nom du milieu de la Terre c’est marqué
ce qu’est le je en poésie c’est marqué
rien d’écrit sur la dame

de loin la Terre on dirait un melon
des balles de ping-pong les planètes

la dame est au milieu




Poétesse suédoise née en 1964, Lina Ekdahl vit à Göteborg. Elle a publié huit recueils de poésie, écrit également pour le théâtre et la radio. Traduite en plusieurs langues, elle a reçu dans son pays des prix prestigieux et fait de nombreuses lectures et performances en Suède et à l’étranger.
Dans le recueil Vad är det som skall utföras ? (Qu’est-ce qu’on fait ?), paru aux éditions Wahlström & Widstrand à Stockholm en 2005, Lina Ekdahl ironise sur le sens du devoir et sur une certaine bonne conscience suédoise.

Marie-Hélène Archambeaud est poète et traductrice du suédois. Elle a traduit Lina Ekdahl et d’autres poètes suédophones pour Europe, Thauma, recoursaupoeme.fr et secousse.fr. Sur remue.net, on peut lire ses traductions d’Anna Hallberg et Katarina Frostenson.

9 juillet 2016