Balzac

On nous communique qu’Andrew Oliver entreprend l’édition des romans de Balzac dans leur version originale. Chaque livre sera accompagné d’un cédérom contenant des
documents et une bibliographie, ainsi que l’édition de tout le texte et de ses variantes depuis l’origine.

Vient de sortir : Le Dernier Chouan, d’après l’édition d’Urbain Canel, de 1829.

Si vous souhaitez de plus amples explications, visitez le site.
Vous y apprendrez entre autres que :

Depuis plus de cent cinquante ans on lit les romans de Balzac dans un texte qui, très souvent, est sensiblement différent de celui de leur première publication en volume, un texte qu’aucun contemporain de l’auteur n’a pu lire. Car la seule forme du texte à être constamment rééditée depuis l’édition posthume de La Comédie humaine chez Michel Lévy (1869-1876) est celle du « Furne corrigé », c’est-à-dire celle d’une édition établie à partir de l’exemplaire personnel de Balzac des Œuvres complètes (en 17 volumes chez Furne, Dubochet et Hetzel - 1842-1848) et sur lequel l’auteur a apporté des corrections (d’une très grande envergure pour certains romans, d’une importance moindre pour d’autres), mais qu’il n’a jamais confiées à aucun éditeur en vue d’une réédition.

Jean-Marie Barnaud - 27 juin 2005