Fallas le procureur & Fils

77 Fallas le procureur [Edgar Lee Masters, traduction Général Instin]

Moi qui brandissais le fléau, faisais vibrer la balance,
frappais du fouet ou de l’épée,
moi qui honnissais les hors-la-loi,
moi, légaliste, impitoyable et austère,
qui poussai le jury à pendre ce fou de Barry Holden, 76
j’ai été comme foudroyé par une lumière trop brillante,
et me suis éveillé face à une Vérité au front ensanglanté :
les forceps d’acier maniés par un docteur maladroit
heurtant la tête de mon fils comme il venait au monde, 77b
en ont fait un idiot.
Je me suis plongé dans les livres de science
afin de le soigner.
Ainsi, le monde des esprits malades
est devenu ma seule occupation, mon univers entier.
Pauvre enfant mutilé ! Finalement tu étais le potier,
et moi et tous mes actes de charité,
le vase entre tes mains.


77b Ben Fallas [Sereine Berlottier, poème extrait de Spoon River paru aux éditions Le nouvel Attila / Othello]

Si vous passez par ici, arrêtez-vous pour lire
le début de l’histoire non écrite
d’un enfant né de travers
que son père voulut réparer sans le voir 77
à force de traitements et d’incantations,
obsédé et rageur,
incapable de tendresse et de patience,
roulant la pauvre tête d’argile entre ses mains dures
sans entendre la chanson
qui poussait sous les lèvres fendues.
Mais dans le pré où je marchais à quatre pattes
dès qu’on me laissait m’échapper,
j’inventais d’autres équilibres —
ainsi j’ai fait des rencontres dont vous ne saurez rien,
jusqu’à ce que la rivière sorte de son lit cet hiver-là
avalant d’un seul coup tous mes reflets.


voir la suite du dossier Spoon River [prolongations]

2 novembre 2016