Varlam Chalamov | Récits de la Kolyma

J’avais peu de chaleur. Peu de chair sur les os. Cette chair ne suffisait que pour la colère, l’ultime sentiment humain. Ce n’est pas l’indifférence, mais la colère qui reste en dernier, elle est le sentiment le plus proche des os.

Varlam Chalamov dans Récits de la Kolyma
©photofabienneswiatly