Nicole Caligaris / Les Samothraces / Le Nouvel Attila

À l’occasion de la publication Des Samothraces chez Le Nouvel Attila, rencontre avec Nicole Caligaris animée par Sophie Quetteville.
Mardi 17 janvier, 19h, librairie le Monte en l’air (71 rue de Ménilmontant / 2 rue de la Mare, 75020 Paris)


Lire aussi "Nicole Caligaris : à tous les temps de l’étonnement", article consacré à l’oeuvre de Nicole Caligaris, par Guénaël Boutouillet, sur ciclic livres.


« Voici le dit de celles qui mènent le choeur des migrants »…

Chant de survie, roman choral, manifeste d’une horde en mouvement,
Les Samothraces est le cri poussé par trois femmes qui incarnent le visage et la voix d’un coeur anonyme de migrants : Madame Pépite, Sambre et Sissi la Starine ont tout, dans le désespoir comme dans la parole, des premiers personnages beckettiens sur cette route jalonnée d’obstacles et à jamais inachevée. Mais l’Auteur a aussi puisé au lexique des poètes ultramarins St John Perse et Victor Segalen Ce texte épique est découpé en sta tions : la demande de visa, l’autobus surchargé, la barque du passeur, le camp de transit, les geôles policières. Toujours en mouvement, écrasées les unes contre les autres, ne progressant jamais, échouant souvent, ces femmes mettent en mots le désordre du monde dans un style lyrique et panique, dynamitant la langue comme les cahots de ce voyage dont on ne voit jamais le bout.

Samothrace… ironiquement tiré du nom de la statue découver te en 1863 sur l’île grecque de Samothrace : statue de la déesse ailée Niké, personnification de la victoire…

“Qu’est ce que vous voulez que je fasse d’une seule vie ?”

Nicole Caligaris — Auteur de 6 romans parus pour l’essentiel aux éditions Verticales, Nicole Caligaris explore livre après livre la violence des corps, des ombres, de la mémoire et de la guerre… Mais ce texte précurseur a été écrit en 2000. Au même office de mars est réédité, au Nouvel Attila, le premier roman de Nicole Caligaris, La Scie patriotique, dans une édition augmentée des gravures de Denis Pouppeville qui l’avaient inspiré.
Un dossier auteur lui est consacré sur remue.net.

La librairie Le Monte-en-l’air, (Le Monte-en-l’air
71 rue de Ménilmontant / 2 rue de la Mare, 75020 Paris) poursuit une politique d’animation très dense : trois à quatre événements (lectures, débats, expositions) sont proposés chaque semaine. Elle a accueilli Pacôme Thiellement en 2013, puis Laure Limongi en 2014 pour deux résidences riches en rencontres, toutes filmées par remue.net.

16 janvier 2017