Pierre Tilman | J’en ai marre de ce poème

je suis trop gentil avec ce poème
je devrais me montrer plus dur
plus directif
mais je sais par expérience combien le poème est susceptible
il est capable de se vexer si on lui coupe la parole
et de le prendre encore plus mal
si on le menace de s’arrêter
après il tire la gueule
il se tient dans son coin
il ne profère que des banalités
des choses sans intérêt
dénuées de toute poésie
ou alors c’est encore pire
il part dans des trucs à la Saint-John Perse

Pierre Tilman dans J’en ai marre de ce poème, éditions Gros Texte
©photofabienneswiatly