Dominique Quélen | Poèmes nature

Dominique Quélen vient de publier Éléments de langage aux éditions publie.net.

Lire des textes de Dominique Quélen sur remue.





1

Le faon, petit de la biche, par un système
de poulies et de contrepoids, s’élève dans
les airs. S’élever dans est mis pour aller
dans ou hors de ou hors. Autrement dit :
dans comme dans une autre langue. Dans
comme dans du périssable. Dans un corps.
Déployant ici l’objet d’un contre-poème ?
Un poème auquel manque un titre ? Non.
On ne perçoit rien de perceptible ? On ne
perçoit pas rien. Ni rien ni juste élévation
dans. Poulies, courroies, poids : système.
Déploiement de la vie même à l’intérieur,
faite de moments qui précèdent : une vie
brève. Faite – ainsi – de leur succession.
Tribunal informel. Dehors. Déroulement.
On est tout en nerfs, mû par la succession
des nerfs dans le haut ou milieu du corps.
Manque le mot pour l’action de répandre
autour de soi ou seulement la pensée : de
répandre autour de soi par la pensée une
partie, être ou chose que soit le tout, non
pour exprimer ce manque mais son idée,
la biche comme femelle du cerf à épeler.
Dire. Épeler. Se bousculer au portillon :
façons successives. Dans la petite phrase
on est à mi-chemin de la cave au caveau.
Sentons-nous libres de. De ne pas. De ne
plus. Sentons-nous impérativement libres.
(Ici est placé le début d’une autre partie
moins développée. Les corps contiennent
un air froid chassé par un air plus froid.
Respiration tient lieu de rythme. Respirer
prend le double du temps. Une question ?
Le provisoire de notre état ? Non passif :
communiqué par un invisible mouvement
à tel ou tel organe interne qui transmet.)
Oiseau volant dans le ciel réel en gibier
qui n’est qu’un mot. Cerf qui fut un faon.





2

Je voudrais accéder à la pièce : poème
consiste à en être capable. C’est-à-dire
en capacité. Risquant. Ayant ce monde.
Je reprends : vouloir accéder là où être
se peut dans une phrase donnée. Verbe
faisant état. Faisant fi. Nombre pluriel.
Le monde non entier se présente. Petite
pièce. Deux sont dedans et y entrent ou
sur le point d’y entrer y sont déjà. Oui !
La jeunesse est représentée en majorité
derrière : l’affirmation j’appartiens ne
dit pas ça. (Ici prend place une image.)
L’affirmation j’appartiens affirme. Une
autre appartenance est affirmée. Notre
arrivée produit. On n’est pas ce qui va
arriver. Je voudrais accéder à la pièce
à l’arrière. Suis-je possible d’y être, et
d’être éveillé à temps ? Par exemple le
mieux possible ? Oui ? Voici comment
la pièce est la chambre des voyageurs.
Concierge, maison des postes, au fond
de l’allée à gauche où nous allons être
éveillés. L’ancien temps coexiste, petit
oiseau tendre et souple entre les fleurs
incueillables : alouette, pinson, linotte,
fauvette, colibri, chardonneret, colibri
à ventre blanc extrêmement vif et petit.
Calcul et définition identiques existent
au centre de la pièce à définir comme :
tout objet qui se volatilise à l’intérieur
d’un périmètre devant d’abord y avoir
été autorisé ou non. Vaporisant peu de
vapeur dans la pièce. Mais objective ?
Oui. Autant de fois oui que nécessaire.
Le poème même s’accomplit avec telle
matière qu’on décide et dans tel ou tel
matériau où nul oiseau n’est découpé.




3

Quelque chose manque. Les résultats
remarquables de la vie écrite ? Assez
présents sont-ils pour. Ayez-en assez.
Reposez. Laissez reposer. Ne reposez
sous forme de question. Des résultats
annoncent : aventure grammaticale !
Ça arrive. Ce n’est pas comparable !
L’aiguille oscille. Le poids remonte :
la maladie déplace, agit bien ou mal.
Le jugement (ju-ge-ment) sera : c’est
un cimetière sous tes pas ! Et ce sont
des replis de peau ? Oui. En voici un
ici puis là. Il ne s’agit que de ne plus
manquer. Rater, passer à côté. Jouer
billard. Billes sans force, sans forcer
dans le paysage. Ni grande difficulté
ni très grande. Tranquille : une dette
hors du paysage, son échelonnement.
Tu ne saurais pas écrire cela dedans.
Ce qui ne saurait être écrit ici ? Non.




4

Ça y est ? On se tire la langue ? On
déverrouille ? On déverrouille çà et
là. La langue devient plus heureuse.
Une rime rigole/dégringole : poésie
devient juteuse. Chanson ! chanson.
Au loin, des verbes d’état ? Ils iront
avec. À l’intérieur. Les écrabouillez
bien dedans. Disant la perte avec et
sans la totalité du monde comme un
fruit fini. Phrases. Le bon petit réel.
La disposition dessus/dessous, celle
autour. Il y a un sujet. Bientôt deux.
Fraîcheur nouvelle. Un arrivage de
toutes petites fleurs ? Or démembré
se remembre. Un bouquet se forme.
Grande agitation. Examen. Examen
d’un tableau précis. Éblouissement.
Lignes ! Perspectives ! Nouveauté !
Nous nous résolvons ? Résorbons ?
Ce n’était rien : la matière n’en est
pas atteinte et nous nous résolvons.




5

Je t’écris directement l’état second
du poème avec sa forme carrée (de
l’adjectif carré) : c’est assez raide.
Nous nous révoltons. Nous sommes
cinq puis davantage. Nous formons
la figure huit, la figure dix : poème
dont la fin continue de finir comme
surtout pas la première ni dixième.
Il y a salissure et nettoyage et vous
ne voulez pas. Nous pensons ceci ?
Goudron. Éponge. Deux-en-un. Où
est notre présence ? Où est la vie ?
Ce goudron répandu te chauffe. Tu
as trouvé l’éponge. Tu l’as perdue.




6

Cédrats ? Citrons confits ? Il s’agit
de s’y mettre à la fin. Ici on mange.
Un appareil à voix fonctionne. Une
voix. Puis deux. Puis quatre. Chose
étrange. Je te demande si ça va. Ça
va. Quitte avec moi ce ton d’élégie,
veux-tu. Ne nous vont ni ces pleurs,
ces plaintes modulées, ni nos bruits
ou nos instruments. Mais des roses,
des iris, des ancolies, des camélias,
des œillets et des orchidées : fleurs.
Des cerises, des poires, des prunes,
des airelles, des kiwis, des oranges,
des brugnons et des ananas : fruits.

3 février 2017