La Nuit Remue 11 l Samedi 10 juin à 18h30

Samedi 10 juin à 18h30
Bibliothèque Marguerite Audoux, 10 rue Portefoin, Paris 75003 
Accès : Métro : Temple, République, Arts et Métiers

*

Programme

18h30 Accueil du public

19h00 Premier round :

Stéphane Bouquet
Gaëlle Théval
Emmanuel Laugier
Frédérique Ildefonse
Vannina Maestri
Jennifer K. Dick
Franck Leibovici

20h00 - 20h30 Pause

20h30 Deuxième round :

Philippe Jaffeux
Pierre Déléage
Hortense Gauthier
Florence Pazzottu
Benoît Casas
Véronique Pittolo

21h30 Fin des réjouissances.

*

La Nuit remue 11 a été imaginée par Emmanuèle Jawad et Marie de Quatrebarbes, avec l’aide amicale de Mathieu Brosseau.

*

Stéphane Bouquet a publié plusieurs livres de poésie chez Champ Vallon (Le dernier, Vie commune, est paru à l’automne 2016). Il a proposé une traduction de divers poètes américains dont Paul Blackburn, James Schuyler et récemment Peter Gizzi. Il est par ailleurs co-scénariste après avoir été longtemps critique aux Cahiers du cinéma et depuis peu s’aventure dans le champ du théâtre.

Gaëlle Théval est actuellement chercheur associé au laboratoire « THALIM
/Ecritures de la modernité » de l’Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle et
enseigne à l’Université de Rouen. Ses travaux portent sur les poésies expérimentales, ainsi que sur les médiations matérielles du poème, dans le livre et hors du livre (poésie visuelle, poésie sonore, performance). Elle a publié en 2015 Poésies ready-made : XXe-XXIe siècle (L’Harmattan, coll. « Arts et médias »), en 2017 le collectif Livre/Poésie : une histoire en pratique(s) (Editions des Cendres, avec Hélène Campaignolle et Sophie Lesiewicz) et de nombreux articles sur les relations entre poésie et performance ainsi que sur l’œuvre de Bernard Heidsieck. Elle a récemment coordonné avec Olivier Penot-Lacassagne un ouvrage intitulé Poésie & performance à paraître en 2018.

Emmanuel Laugier a publié une dizaine de livres de poésie, de L’Œil bande (Deyrolle Éditeur, 1996 (épuisé), réédition Unes 2017 (postface d’Anne Malaprade) à, dernièrement parus, l.t.m.w (Éditions Nous, 2013) et Crâniennes (Argol, 2014). Il a fait partie du comité de rédaction de la revue L’Animal (Metz), où il a écrit, entre autre, sur le cinéma et les images ; il donne également des chroniques sur la poésie contemporaine au journal d’information littéraire Le Matricule des Anges depuis 1993, et des articles pour différents collectifs ou revues.

Frédérique Ildefonse est directrice de recherche au CNRS, spécialiste de philosophie antique. Elle est l’auteur notamment de La naissance de la grammaire dans l’Antiquité grecque (Vrin, 1997) et de Il y a des dieux (PUF, 2012). Elle a aussi traduit le Protagoras de Platon (GF-Flammarion, 1997), les Dialogues Pythiques de Plutarque (GF-Flammarion, 2006) et, avec Jean Lallot, les Catégories d’Aristote (Seuil, 2002). Entre anthropologie et philosophie, elle travaille actuellement sur les différentes manières de problématiser l’intérieur dans l’Antiquité grecque.

Vannina Maestri a codirigé la revue Java de 1989 à 2005. Elle collabore aussi à diverses revues françaises et étrangères (Revue de Littérature Générale, Yang, Quaderno, Prospectus, Nioques, Action poétique, Tija, Cambridge conference of contemporary poetry, The Germ, etc.). Publications : Black blocs, éditions Derrière la salle de bains, 2009 ; « ça va ? » collection de vidéopoésie éditions INCIDENCES DVD #17 « Le point sur le i » (Marseille) 2009 ; "Mobiles 2", éditions Al Dante, 2010 ; Poezia totale 1960-2010, France, éd. Fondazione Sarenco, 2015.

Jennifer K. Dick est une poète américaine, traductrice, universitaire et organisatrice d’événements littéraires. Elle est l’auteur de : Afterlife (Angel House, juin 2017), No Title (Estepa, 2015), Conversion (Estepa, 2013), Circuits (Corrupt 2013), Betwixt (Corrupt 2011), Tracery (Dusie Kollectif, 2012), Enclosures (Blazevox ebook, 2007), Retina / Rétine (Estepa, tr Rémi Bouthonnier, 2007), Florescence (University of Georgia Press, 2004), et de 4 manuscrits à paraître : CERN, Lilith, Orphery (co-écrit avec A Deutch) et That Which I Touch Has No Name. Elle organise depuis 12 ans un cycle de lectures bilingues Ivy Writers Paris et co-organise Ecrire l’Art mini-résidences pour des auteurs français à la Kunsthalle-Mulhouse.

Franck Leibovici a publié des documents poétiques (al dante, 2007) ; portraits chinois (al dante, 2007) ; lettres de jérusalem, 2012 ; (des formes de vie) - une écologie des pratiques artistiques (les laboratoires d’aubervilliers / questions théoriques, 2012) ; filibuster (jeu de paume, 2013) ; des récits ordinaires (les presses du réel, 2014) ; bogoro (questions théoriques, 2016)

Philippe Jaffeux habite Toulon. L’Atelier de l’Agneau éditeur a édité la lettre O L’AN / ainsi que courants blancs et autres courants. Les éditions Passage d’encres ont publié N L’E N IEMeALPHABET de A à M et Ecrit parlé. Les éditions Lanskine ont publié Entre. A paraître : Deux Ed.TinbadGlissements Ed. Lanskine. Nombreuses publications en revues et en ligne.

Pierre Déléage est chercheur au Laboratoire d’anthropologie sociale. Il étudie les formes de transmission des traditions orales, les inventions d’écriture et les modes de propagation des structures narratives. Il a notamment publié Le chant de l’anaconda (Société d’ethnologie, 2009), Inventer l’écriture (Belles Lettres, 2013), Repartir de zéro (Mix, 2016), Lettres mortes (Fayard, 2017) et La folie arctique (Zones Sensibles, 2017).

Olivier Quintyn est né en 1978 à Porto Alegre (Brésil). Il anime le dispositif informationnel intermittent [S.V.P.] qui diffuse des "documents poétiques" sur la géopolitique internationale et réalise des performances. Il participe aux activités de la cellule éditoriale Questions Théoriques. Il a notamment publié Dispositifs/Dislocations (Al Dante, 2007) et Valences de l’avant-garde. Essai sur l’avant-garde, l’art contemporain et l’institution (Questions Théoriques, 2015).

Hortense Gauthier développe une pratique de création intermédia, en déployant l’écriture à travers ses dimensions multiples (sonores, visuelles, plastiques, numériques, performatives). Elle a fait de nombreuses interventions en France et à l’étranger. Elle a publié dans diverses revues littéraires, anthologies et ouvrages collectifs. Elle travaille sous le nom de HP Process, avec Philippe Boisnard, depuis 2006, avec qui elle a crée DATABAZ, une fabrique d’art intermédia, autour de la littérature et des nouveaux médias, à Angoulême.

Florence Pazzottu a publié une douzaine de livres (chez Al Dante, Flammarion, l’Amourier, au Seuil, à l’Atelier du Grand Tétras, chez Cadastre8zéro et Comp’Act) et réalise des films et installations video, produits par Alt(r)a Voce. Elle a collaboré à plusieurs revues, co-fondé et co-dirigé Petite, été membre du comité de rédaction d’Action poétique et fait partie, à Marseille, du Collectif hors cadre (2015/2016à). Elle co-anime depuis 2017 avec Jean de Breyne les Cris poétiques au Vélo-Théâtre d’Apt. Dernières publications et réalisations : Frères numains, discours aux classes intermédiaires, chez Al Dante, 2016 ; F. comme faille, un livre d’artiste avec Giney Ayme aux éditions Rencontres et une exposition (AYME/BLAINE/PAZZOTTU) à l’American Gallery à Marseille ; Trivial poème (20 min, 2017), tourné à Beyrouth.

Benoît Casas mène de front l’écriture de poésie (6 livres à ce jour, 6 en cours), le travail éditorial (Nous, depuis 1999, 120 titres), la traduction (Sanguineti, Pasolini, De Angelis, Hopkins), la photographie & exploration de l’Italie (Talia). Publications : L’Amant de Sophie, Prétexte, 2003 ; Diagonale, Nous, 2007 ; Il était temps suivi de Cap, co-édition wharf/ Nous, 2010 ; Envoi (avec Luc Bénazet), Héros-Limite, 2012 ; L’ordre du jour, Fiction & Cie, Seuil, 2013 ; Annonce (avec Luc Bénazet), Héros-Limite, 2015.

Véronique Pittolo Entre poésie, essai, et prose, Véronique Pittolo se situe dans une écriture hybride : un vers remodelé vers une possibilité narrative, des énoncés qui lui permettent de produire des effets de rupture. Elle interroge les mythes comme fictions « éteintes », rebuts de notre patrimoine commun à revisiter (l’ogre, l’acteur hollywoodien, la diva, le héros homérique, le héros révolutionnaire). Elle anime des ateliers d’écriture depuis une vingtaine d’années dans l’éducation nationale, en école d’art, et en milieu hospitalier. Paraîtra en octobre 2017 son prochain livre, Monomère & Maxiplace, aux éditions de l’Attente.

10 juin 2017