Revue Chimères | Avec Édouard Glissant


La revue Chimères, revue des schizoanalyses fondée par Gilles Deleuze et Félix Guattari, vient de publier un numéro consacré à Édouard Glissant, coordonné par Sylvie Glissant, Anne Querrien, Lucia Sagradini et Monique Zerbib.

"À l’Institut du Tout Monde, fondé par Édouard Glissant, on se souvient avec émotion de son amitié avec Félix Guattari. Ils avaient le projet d’écrire un livre ensemble. L’éloignement d’Édouard puis la mort de Félix les en ont empêchés. Quel aurait pu être le contenu de ce livre ? Comment serait-il entré en résonance avec les propos tenus par Édouard à d’autres amis, dans des entretiens dont nous publions certains ici ? Comment l’opacité de la poésie se serait-elle mariée avec la complexité des recherches schizoanalytiques ? Auraient-ils composé ensemble jazz et piano ? Comment sur d’autres terrains (Calais, champs pétroliers, Algérie) se renouvellent aujourd’hui l’horreur de l’exploitation et l’énergie de la décrire ?
Dans ce numéro, comme dans le travail d’Édouard et Félix, le lecteur trouvera des exemples de dépassement de situations critiques ou cliniques vers la création."

Avec la participation de Manola ANTONIOLI, Federica BERTELLI, Patrick CHAMOISEAU, Catherine DELPECH-HELLSTEN, Dany DUCOSSON, Anthony FARAMELLI, Roselyne GERAZIME, Yovan GILLES, Édouard GLISSANT, Sylvie GLISSANT, Bruno HEUZE, Elisabeth KIRNDORFER, Franck LELODEC, Valerie LOICHOT, Sylvère LOTRINGER, MARC’O, Mohammed METBOUL, Alexander NEUMANN, Anne QUERRIEN, Claude RABANT, Lucia SAGRADINI, Frank SMITH, Denetem TOUAM BONA, Arnaud VILLANI, Christiane VOLLAIRE, Aliocha WALD LASOWSKI, Monique ZERBIB, Philippe ZOURGANE.

Le sommaire détaillé est téléchargeable ici.

Une soirée autour d’Édouard Glissant et de Félix Guattari est prévue le 21 septembre, à la Maison de la poésie de Paris :

"Dans le cadre des Poétiques de résistance organisées avec la collaboration la Maison de la Poésie à Paris, l’Institut du Tout-Monde et La Revue Chimères autour de son dernier Numéro "Avec Édouard Glissant", imaginent une soirée déparlage à partir de lectures croisées de Félix Guattari et Édouard Glissant et de performances. Déparler d’après Édouard Glissant c’est créoliser les langues pour leur retirer leur fonction d’assujettissement. C’est pour tout un chacun élargir sa vision du monde en l’inscrivant dans un ensemble de relations vivantes et ouvertes, dans un rhizome disait Guattari. C’est inviter à une "pagaille baroque" pour Édouard, à "une chaosmose" pour Félix."

Au programme de la soirée : avec Guy Deslauriers (extraits filmé d’une parole de nuit sur Édouard Glissant), Cécile Duval (Théatre d’Or) lira des extraits de Chaosmose de Félix Guattari, Gabriel Tamalet pour la lecture des textes d’Edouard Glissant, Françoise Rivalland (musicienne et chanteuse), Deborah Walker violoncelliste (musique de Pascale Criton), François Pain vidéaste de la "créolisation" de Guattari au Japon, Flore Garcin-Marrou lecture et poésie sonore, Nadia Vadori-Gauthier lecture et performance dansée sur un texte d’Édouard Glissant.

15 août 2017