Vianney Lacombe | Série Tarkos #3 | Amour

Amour. Autrefois, l’amour n’était pas moderne et il suffisait d’en parler une fois. Mais Christophe Tarkos nous dit : l’amour est immense et il ne suffit pas d’en parler une fois : seule la répétition de l’amour peut montrer son immensité, même si elle est divisée en 10 poèmes. Mais les 10 poèmes parlent 10 fois plus longtemps qu’un seul poème de l’amour : donc pour aimer l’amour il faut l’aimer 10 fois plus qu’avant : Amour c’est l’amour maintenant, on peut le dire et l’écrire, l’embrasser, l’aimer encore, ne pas l’aimer, mais il est amour et c’est pourquoi Christophe Tarkos est un poète contemporain parce qu’il aime l’amour quand il s’échelonne de 1 à 10, alors qu’avant quand on parlait d’amour on ne parlait pas de chiffres, on ne pensait pas qu’il était divisible : mais Christophe Tarkos veut nous montrer l’amour qui existe maintenant : Alors il le divise, il le rend visible plusieurs fois, ce qui est une façon de dire qu’avant il ne l’était pas, qu’il était trop petit pour qu’on le voie, et Christophe Tarkos a voulu l’agrandir pour qu’il soit visible à nouveau, qu’on parle de lui maintenant et pas comme autrefois.

Christophe Tarkos, « Amour », Écrits poétiques, P.O.L. éditeur, 2008, p. 222-227.

1er novembre 2017