Vianney Lacombe | Série Tarkos #7 | Le cri de Tarkos

Lorsque Christophe Tarkos crie le 14 mai 1993, c’est pour montrer la voix du cri et non celle du poème. Le but de cette performance n’est pas de montrer ce qui peut être dit mais ce qui peut être anéanti quand on crie : c’est le moyen de savoir quelle place il reste au poème lorsqu’il est montré nu, déshabillé de ses mots, ils sont passés sous silence, ils sont moins que rien, moins que le bruit, ils sont les acteurs du vide laissé derrière le cri qui est notre dernière chance d’apparaître dans la voix, tombée dans l’insignifiance du son de la parole qui ne porte plus de poème audible pour remplir notre absence.

11 janvier 2018