Luc Bénazet | Incidents

Tous affirment que les paroles sont aveugles et sourdes, et que leur raison est obscure.
Elles ne se souviennent pas de quoi elles sont mères.
Elles sont ordinaires.
Mais ils disent qu’elles font semblant de ne pas savoir.
Par duperie. Afin de ne pas se montrer différentes.

Les filets sont dressés dans le champs, pour attraper les daims.
Un daim est pris mais les paroles ne s’en rendent pas compte.
On change le mot.
À la place vient un poisson séché.
On ne crie pas à la poésie.

..................................

Sortie le 16 mars 2018
96 pages | 20*20 cm | 15 euros
diffusion-distribution Belles Lettres

20 février 2018