Lucie Taïeb | Or ce qui nous relève

1-

Tu m’as demandé
quel mot quelle beauté

l’appel la parole -

je n’ai plus vu de main humaine depuis longtemps.

tendues, ne les saisissais pas.

or ce qui nous relève aura un goût de cendre

2-

Ce "qu’auraient voulu" les morts c’est
le naufrage entier du monde qu’ils
ne pourront plus chérir c’est
après moi le déluge c’est que
nous mourrions avec eux.

Et c’est, dans une certaine mesure, ce qui a lieu.
C’est dans une certaine
mesure ce que nous faisons, avec
eux et pour eux pour
cette partie désespérée d’eux-mêmes, à leur mort.

Pourtant comme le monde est splendide.

Et pour finir, nous désobéissons.

21 mars 2018