Sébastien Ecorce | CADENZA II | 1

JPEG - 28.5 ko
W. Kentridge.


Infiniment petit est un micro linéaire dans métabolite moindre l’oreille tissulaire encor qu’un papier rare coupe le fil d’une transmission, la beauté n’est jamais annoncée d’une décision des bords, qu’un écart de Loi y voulût nicher la texture, le bec creusé une branche morte dans la matière d’un lignage, un corbeau sur le vague d’un complexe, d’un frère ou d’une sororité des ombres, spectres et faisceaux le livre des mains marginales et danses à l’œuvre des dépôts des poudres sermons et des sceaux, litige est d’interprétation suave en toute la courbe de l’enfantement, le dôme d’une reliure légèrement dorée burinée si faux frère s’y glisse tremolo ou gestes taillés en sa main de rêve, sa main sorcier et couleurs sur la portée, petites couleurs s’allongent comme icones sonores et la cendre, des valeurs, des durées tremblent et celle des valeurs subtiles aussi, la musique n’est contrepoint que d’échos, et la musique à l’intérieur du reflet la main aussi est une question rhétorique, une question de position dans les hauteurs et épaisseurs de grains, de dimensions des graphes reliés, de pressions et de dispersions dans l’étreinte, du cadre assemblé des sentences et adages perdus et de gestes pèlerins, la main la musique dans la convention graduelle du signe, le sens le sang le sens le sang, le retrait même à se faire don sous le versant du temps, de main la main rêve ensemence tout environnement de claquement, l’âme reflet d’où se dispense le reflet, le grand effort du sens culmine à l’intuition première, la position de la main du rêve de la main à lettre se livre, à une position de la main prise dans cet acte de déchiffrement, l’odeur âcre jaune des peaux flétris des grains fins, la dose réserve de brou ou d’encre initiale sous la page d’un soufre douleur sans autre toucher que ce fût le dernier des concis commentaires sans socles de défense, qu’une liaison en secret sous cette page même, lettre démise puis déplacée dans les roches de signes, l’étuve des presses le puit d’un acide noir le trou d’un hémisphère plaqué retourné, cartographie des obligations nées au sol des pas habités, ciselés comme motifs et petits chaos de relations, des rats sourciers et des feuillets contreplaqués comme viciés aux fonds lestés là depuis tant de fidélités infidèles, de cartons mollassons sans facettes particulières, de frêles coursiers bastingués sous exhortation de pensées encore audibles, au vent des couloirs étroits, striés et parquetés de lumière instable, toute signature actant le corset d’une langue de l’effroi, la réciprocité des murs des meubles et des non meubles, la vie réassemblée pour être distinguée des animés inanimés, la vie dérisoire du cérébral en étau ou étui de vérité, disait-on, la connaissance étant un bien dispersé qu’une logique de veinules ne peut endiguer, disait-on, aussi,

un acte d’échange sous la page ne fut autant possible que dans le prononcé de la peine diffuse, un désordre au délibéré traçant une espèce de carte au fond, la salle des esprits des anciens témoins ambiançeurs eux aussi de l’âme capturée ou du cas métonymique, un acte de passage de signes et de micro signes, de prises contournées dans la taille d’une révélation sous rideau sous page sous robe sous linge sous drapeau sous effet de non-conformité, la signature de votre geste elle-même à jamais assez conforme des morceaux d’actes, des authentiques traces sans destination, une marque de l’infiniment petit quitta la scène de n’être plus que scène de reconstitution, scène occlusive ou métabolite affectif à la moindre visée encourue, sociétatis disait-on, un peu secrètement en sa destination de lettre ou de non lettre, un frère initie un cavalier dans le long déroulé des attendus, un frère initie à l’unique voie de figuration possible de la lettre, un frère initie l’animal inquiet à peine contenu dans la marge d’un signe, une énigme qui n’est pas un voile ni le derrière le niant, le livre creusé des mains des mains et des mains que l’on jugea magique tant elles furent voyantes d’avant la colère, tant elles furent anticipatrices dans la quête diffractée, la falaise de pièges de trappes sacrifiées, d’espaces creux et de grilles de ralentissement par les contours des signes troubles d’une époque sur page encore hypnotique, l’effet des ombres des aplats et décalages, radiance des écarts et spores des pouls hors des balises et obstacle aux traceurs, la composition des corps aux tympans,

le tirant des droits de tirages la courbe déformante ou la raideur sibylline à parcourir toute chute des marges et commentaires plastiques, toute chose technique relevant de danse incise dans la paroi des postures des reports et repères, le gravissement des degrés, la pente et pentification sourde en interne, la requête d’un supplétif de signe encore plus trouble dans le vertige fondu par-dessous, le groupe de signes n’appartenant à aucun ensemble préconçu d’une autre mise en témoin sur la scène de paroles et voix inscrites ou préinscrites, les démarches et longues pénitences d’évidence, d’ordres préparatoires la visibilité autrement requise d’une version originale à transcrire le mouvement de tant de mouvements, sédiments et rejets à fleur de marche dans l’ornementation des temps de latence, des temps de détours des temps de fontes et de relation au travers de ces signes tendus et transparents d’un poids de grâce et de sang noir, de ne s’y mettre nu au couvert d’un filtre ou d’une couche encore plus noire ou de ne s’y montrer entre ces places conduites et décidées à hauteur de l’exigence, la vie de l’autorité des formes de réminiscences une sorte d’écran ou d’action idéale en arrière-plan, l’exactitude contre sa volonté, la communauté des juges et des signes sous page sous cendre sous relief et attachement sous brûlerie des formules de valeurs, un livre de chair creusée à contrecœur la voie indirecte un motif écran l’emprise des adeptes par essence coupés de ce monde, les motifs et aveux et motifs et aveux de ces motifs et aveux de ses aveux sans autres ports d’attaches que d’être reliés, en chacune de ces interprétations prenant du recul ou de l’avance, au front des imputables et de la motivation inavouable,

continuer à décrire le motif le livre des motifs anciens agissant sur la répartition des motifs admirables et discutables autour de la table sommaire de l’agir édifiant, l’ensemble inadéquat à cette position sous quelque influence des manières de se leurrer encore davantage dans la terminologie de l’action des signes et de l’animation des blancs, la remise en question de l’ancien vocabulaire, un autre arbre à motif de la hiérarchie des valeurs, là où toute terminologie semble manière une ou infiniment petite de se leurrer, un art d’incarner l’espace des valeurs dans le tracé cardinal, une nouvelle conception dans l’inexprimable de l’aveu en sa foi du signe et dans l’inavouable lecture du motif, un temps de l’envol pour le ciel du signe, un trait plus ou moins équilibré d’irrecevable et de recevable, d’increvable seuil d’où fondre à l’exactitude un curseur qui transforme l’espace de la page sous la page même de l’interlocution, s’il suffit de sauter dans l’action animée des signes le passage de clôtures, les fions sont des indices ou des révélateurs, des fontes suffisamment typées, des brutes taillées à sa mesure, les lettres sont des idées en l’intention d’une résolution ou d’un dénoué à l’issue, le silence à peine audible pour cibler le malaise, la possibilité d’étendre l’évocation d’une suite, début, début, début, clairement identifiable dans l’énonciation amorcée, l’attente dans les attendus un peu sorciers, l’œil de l’imagination d’entendre son nom, l’extrême précision dans la déclinaison des répertoires en couleurs posés là sur la scène, l’accident de parole est un défaut de figuration, l’aspect lacunaire de la prise de parole, le bal des craintes des oublis gras à la cinétique du glissement en son appui, le saut dans la trace visible et l’entente commune du nom figurant l’origine du mal, l’ombre du dard dans l’épaisseur des commencements, c’est une épine qui tranche, une langue du tendre avant recueil, qui ne cesse de croître, de croître, en suçant la lettre je l‘extrais, je l’extrais la lettre, la lettre de la bouche, la lettre de la bouche avant page, de la bouche du maître, du maître de l’exactitude, apprenant l’ extraction avec la bave et les dards du démon, dans l’épaisseur et l’articulation des mémoires, dedans dehors des petites lettres, des petits aïeux, des petites scènes auxiliaires,

21 avril 2018