Remue.net à Cerisy


Yun Sun Limet ambassadrice de remue.net au colloque "L’Internet Littéraire Francophone"

Ce colloque organisé par Michel Bernard et Patrick Rebollar se déroule du 14 au 20 août, avec un programme très dense.

C’est Yun Sun Limet, "régionale de l’étape" comme elle s’est modestement présentée qui a donné pour le collectif, communication selon l’argumentaire qui suit :

"remue.net", littérature d’abord

Sans aucun doute, le site littéraire fondé par François Bon occupe une place originale dans l’internet littéraire francophone. Du site personnel de l’écrivain, qui voit dans le nouvel outil un moyen nouveau de mettre à disposition des ressources : ouvrages dans leur version numérisée (Rabelais, par exemple), de faire partager l’expérience de la conduite d’ateliers d’écriture en divers lieux et avec divers publics, d’ouvrir son propre atelier d’écrivain et d’entrer en résonance avec des auteurs contemporains compagnons d’écriture (Michon, Bergounioux), on passera via la constitution d’une association de type loi 1901, et le désir de collectif des quelques pionniers réunis autour de François Bon, au site dans la configuration qu’on lui connaît aujourd’hui : l’animation par un collectif de rédaction de la « veille » littéraire : les blogs (actualité, lectures, ateliers d’écriture, art et photo), la revue trimestrielle, les chroniques, les dossiers, et toujours ouvert l’atelier de l’écrivain, avec désormais un nom et une adresse propres : tierslivre.net sans oublier un bulletin hebdomadaire diffusé à 1300 exemplaires et on peut dire à autant de relais de l’incessante conversation qui s’y est instaurée.

Richesse des informations, réactivité, subjectivité, mais aussi travail de fond, partage, tressage relationnel intense, sont les marques auxquelles on reconnaît (polysémie oblige) remue.net. Le site a épousé les évolutions techniques - si rapides - , et continuera à le faire : création d’un espace collaboratif, instillation du multimédia (dans la juste dose), la généralisation du haut débit modifiant la donne. Nul doute également que la personnalité de l’auteur de Daewoo, ses choix, ses « préférences », comme dit un de ses auteurs affectionnés, donnent à remue.net, son allure, sa physionomie si particulières (voir le « cahier de création ») ; ajoutée à cela, la militance des amis qui se retrouvent en sa compagnie, et l’on saisit le miracle quotidien d’une mise en ligne renouvelée, génératrice d’enthousiasmes.

Au travers de l’historique (quelques moments significatifs), de la mise en relation d’éléments qui nous paraissent aussi pertinents que diversifiés, on voudrait donner quelques aspects de « l’envers du décor » qui expliquent la physionomie du site, l’esprit auquel voudraient tendre ses contributeurs, et ce qu’il apporte d’inédit et d’irremplaçable dans son canton propre à l’histoire littéraire en train de se faire.

18 août 2005