voyages
Rubriques

témoignages oraux de personnes nomades, Tsiganes pour la plupart, internées entre 1940 et 1946 dans des camps d’internement français

Articles

festival Général Instin, Belleville, 2014

festival Général Instin, Belleville, 2014

une vidéo de création par Sedef Ecer en résidence, autour du thème Femmes et Migrations

les traces du Général Instin sur la route Napoléon

« Lorsqu’on n’est plus rien pour soi-même reste encore la possibilité d’être le personnage d’un conte », Christophe Fourvel.

En complément une note de lecture de Sébastien Rongier sur le livre

La phrase du jour : Gilles Clément

Les carnets grecs de Marc Le Gros

Georges-Henri Morin en Albanie en 1987

Un extrait du livre de Patrick Deville (II) (dans le cadre de sa résidence à l’Institut Pasteur)

Chronique d’une résidence d’écrivain à Shanghai

Vient de paraître aux éditions Apogée.

Conversation avec Pierre Drogi à propos du livre d’Olivier Apert paru chez Infolio (vidéo)

Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe invite Mathias Énard

Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe invite Eugène Green

Poèmes de Pascal Commère (éditions Obsidiane)

livre numérique d’un genre inédit

avant d’être l’être exceptionnel qu’il est, a été, aura été, Mon Général n’était qu’un petit soudard comme un autre...

Écrire et lire en trois dimensions, quatrième et dernier épisode de l’expérimentation de Christine Jeanney

Jacques Abeille poursuit son exploration du monde des Contrées

Shanghai pour horizon - une résidence d’écrivain en Chine

Un cerf-volant à Bakou, en Azerbaïdjan.

Deux romans de Nakajima Atsushi traduits par Véronique Perrin aux éditions Allia et Anacharsis.

Roman de Urbano Moacir Espedite.

Écrire et lire en trois dimensions, deuxième épisode de l’expérimentation de Christine Jeanney

Aux éditions Le temps qu’il fait, janvier 2011 .

« Le cœur du voyage est sur la veste de chanvre » (chant cité par Sôseki dans A travers la vitre)

Seconde partie de la conférence prononcée aux Langagières de Reims, le 17 décembre 1999. (avec l’aimable autorisation de la Comédie de Reims)