société
Rubriques
Articles

Conférence à l’occasion du colloque NYU organisé par Tom Bishop et Donatien Grau, Re-thinking literature en présence de Hélène Cixous, Tristan Garcia, Paul Audi, Avital Ronnel…

par Marie Cosnay & Myrto Gondicas

Le chant du jour : Arno

Tel Aviv - Le Caire, devenir-roman

Il faut qu’on parle tous les deux. Je crois qu’on ne s’est pas très bien compris, toi et moi.

Chanson du jour : Dahmane El Harrachi

La nuit du carnage, au désespoir, Marta, la fille de Giulana, s’était ruée à la maison, avait ouvert son placard, pris un drap et écrit dessus en grosses lettres : NON À LA MAFIA. Et elle l’avait suspendu dehors à son balcon. Peu de temps après, un autre drap était apparu sur le balcon d’en face.

Le chant du jour : Luis Rego

Tentative de com-préhension de l’homophobie, par Olivier Steiner

Jouer de la mémoire sans verser dans l’égo ; faire du texte sans être mièvre ou documentaire, les deux écueils qui à cet instant m’effraient.

D’une non-rencontre avec Stephen King.

Le "capital premier" de la nouvelle "MZR" qui appartient à la série des "Nouvelles du globe" de "La diagonale du vide". Par Antoine Dufeu.

Sur le parvis de l’hôtel particulier qui abrite le cabinet ministériel, il ne pousse qu’une seule plante

Le chant du jour : Loïc Lantoine

Le chant du jour : Barbara

Sur L’Argent de Charles Péguy.

Texte de la conférence du vendredi 7 juin 2013 dans le cadre de "Satan Trismegiste", résidence au Monte-en-l’air

rencontre du 29 mai à la librairie Envie de lire, Ivry/Seine (vidéos)

Autoportrait

Olivier Apert invitait Danielle Fournier le 4 décembre (vidéo)

Une théorie des mutations du capitalisme, par Yann Moulier-Boutang, économiste, invité par Oliver Rohe dans le cadre de sa résidence à l’UNAF (conférence vidéo)

"(...) se glissera comme un poisson fluide et lumineux (...)"

En écho à la nuit remue 2012

conférence proposée par Alexandra Badea à Mains d’Œuvres, avec Stéphane Mercurio, Dominique Dolmieu, Gwenola Wagon et Stéphane Degoutin (vidéo)

conférence proposée par Alexandra Badea à Mains d’Œuvres, avec Arnaud Gaillard et Nicolas Thély (vidéo)

Les prochaines rencontres et conférences, par et avec Charlotte Nordmann, en résidence à la Maison Verte

atelier d’écriture CRTSE

Les Misères et les Malheurs de la guerre d’après Jacques Callot noble lorrain, de Laurent Grisel et L.L. de Mars (éditions Ion).

livre numérique d’un genre inédit

Paru en février 2012 aux Editions Arléa.

Consultation par Bruno Fern.

La culture et le social, parfois découragement... (Carine Lacroix à La Mie de Pain)

Comment des élèves de collège « exorcisent leur mal-être ».

Objet poétique, objet politique
Tentative de bilan d’une résidence (par Cécile Portier)

Traduction de Pierre Guglielmina pour les éditions Les Belles Lettres.

Mario Batista à Mains d’œuvres (Saint-Ouen, 2011 )

- Ah ?
- Ouais. Elle chante tout le temps.
- Elle chante ? Elle fait des concerts ?
- Ouais. Elle chante. Elle fait du chantage. Elle chante, quoi.
(Mario Batista en résidence à Mains d’œuvres (Saint-Ouen))

Deuxième roman de Victoria Horton.

Le lien social n’est pas dans le social , par Cécile Portier

Aller sous les histoires, par Cécile Portier

Poème de Mohammad Reza Safdari.

Une lettre de Jean-Luc Raharimanana.

Un soir, parmi des "gens de lettres".

Droit d’auteur et rémunération d’une œuvre de l’esprit.

Rater sa vie comme on rate un RER

Des hommes et des femmes sous les papiers

Audiences d’étrangers devant le juge des libertés et de la détention, entre mai et septembre 2008, retranscrites par Marie Cosnay.

Le texte sur la « sensure ».

Gardes à vue pour ceux qui regardent vers le ciel.

Correspondances littéraires sur les conséquences de la politique française d’immigration.

Paru aux éditions Vents d’ailleurs/Tsipika.

Sur Barack Obama

Ce vendredi, le mardi 17 octobre 1961.

Au risque d’enseigner le contemporain.

Une image de rentrée

Phrases sans voix, Calais, juillet 2008.

Un retenu est-il un détenu ?

Une bombe au concours de l’ENS.

L’usine, le sexe, l’écriture et la faim dans le monde.

« en avant », avec deux textes inédits de Jean-Paul Michel.

68 a duré de 65 à 71, mais on y est arrivé quand même.

Avoir presque vingt ans en mai 68.

Za, un magnifique roman de Raharimanana (éd. Philippe Rey).

Entretien du jeudi 28 février 2008 accordé par Patrick Chamoiseau – Fort- de-France

USTKE, de l’audace de certains mots.

La littérature c’est « penser avec des mots ».

Je rêverais d’un Président qui aurait beaucoup lu.

Poème raté à la Prévert intitulé "Oeuvres de l’esprit"

Ouvrir la fenêtre…

un texte inédit de Christophe Fourvel

On s’échauffe et s’énerve, on en parle, on se dit qu’il faudrait un jour passer à l’acte.

Autres regards sur la Palestine : quatre photographies de Rehab Nazzal

Retour sur un livre de Marx.

Deux ouvrages de Claude Mouchard aux éditions Laurence Teper.

Lire et s’armer contre la propagande.

Promenade pré-électorale.

Enchères rimbaldiennes.

Arrestation de Cesare Battisti.

Un texte inédit écrit « là où il y a à écrire ».

Du 2 au 3 mars 2007 - Forum ensemble contre la misère, Cité des Sciences à la Villette.

A Paris, campement de SDF & associés.

À propos de Homme invisible, pour qui chantes-tu ?, un grand roman de Ralph Ellison paru en 1952.

L’atelier d’écriture comme champ de fonctionnement de la pensée

Réaction polémique d’Eugène Durif aux déclarations de directeurs d’établissements subventionnés

Précédé de « Du lien social ».

Deux textes parus dans Libération en 2000 et 2001.