récit
Rubriques
Articles

Lettre de Jana Černá à Egon Bondy

Paru chez Actes Sud en août 2014

Lettre d’Angela Lugrin à Marie Depussé

« moi aussi je suis seul / face à moi-même », Ludovic Degroote

"Il faut bien inventer sa vie, une manière autre de faire", Joël Bastard

Chant du jour : Montéhus

Récit de Catherine Ysmal

Lionel Bourg s’échappe avec Charly Gaul

Tombeau pour Luis Ocaña de Hervé Bougel lu par Nathalie Brillant-Rannou

Paru aux Editions Cheyne en 2012, réédité en 2013

Livre de Peter Bichsel (Le Nouvel Attila)

Une lecture du Fils de Judith, de Marie Cosnay

La frontière présente l’avantage d’appartenir à elle-même. Elle est absolument tautologique.

Le chant du jour : Félix Leclerc

“Pour chacun, il était un étranger”, Thomas Vinau.

Réédition du livre de Claude Tarnaud

Un été sans fin de Peter Kurzeck vient de paraître aux éditions Diaphanes, traduction de Cécile Wajsbrot.

Un récit de Robert Piccamiglio

Texte de Joël Bastard / encres de Patrick Devreux

Livre de Denis Rigal

Un livre dérangeant ne demande pas à être rangé, il est le dérangement même dont rêve toute bibliothèque.

Récit de Thierry Renard

paru en 2013 aux éditions L’Arachnéen

Récits de Pierre Autin-Grenier

"J’hésite entre dormir et en profiter pour explorer des pans de questions non résolues." É.M.

Livre de Édith Azam

Les carnets grecs de Marc Le Gros

Les une-deux de Malek Abbou et de Matthieu Messagier

Marie Alloy sur les pas de Corot

Récit de François Rannou (publie.net)

Récits et nouvelles de Françoise Favretto

La société de minuit vue par Ludwig Hohl

Récit de Ludovic Degroote

Georges-Henri Morin en Albanie en 1987

Extrait de L’effigie et autres carnets (L’Amourier, octobre 2012).

François Bon, Autobiographie des objets, Le Seuil, 2012.

Extrait de S.L.E. Récits d’Algérie (La Table Ronde).

Dans les pas de l’insatiable promeneur Joël Gayraud

Joseph de Yun Sun Limet, par Martine Sonnet.

Récit de Claude Andrzejewski

À paraître aux éditions de La Différence, rencontre avec l’auteur le vendredi 11 mai 2012.

Paru en mars 2012 aux éditions Le Bruit du temps.

Vient de paraître aux éditions Apogée.

Paru en mars 2012 aux Éditions Actes Sud.

Récit de Antoinette Dilasser

Parution du troisième livre de Sami Sahli

Texte en cours d’écriture, extrait.

Alfons Cervera et la mémoire collective

Marco Ercolani & Lucetta Frisa à l’écoute des grands inquiets

Extrait d’un ensemble inédit.

Le corps plein d’un rêve de Claudine Galea vient de paraître aux éditions du Rouergue.

Inédit en français, premières pages traduites par Cécile Wajsbrot.

Lucien Suel lit La Retraite de l’aumônier de Jules-Alexis Muenier

Brefs témoignages de deux lecteurs (Amina Danton à la médiathèque de Gentilly)

Les fous et les séries

Traduction de Pierre Guglielmina pour les éditions Les Belles Lettres.

L’Hydre de Lerne, un récit de Cécile Wajsbrot.

Aux éditions Le temps qu’il fait, janvier 2011 .

Marc Le Gros, « curieux des choses des grèves et des marées basses ».

Variations sur le thème des archives - le point de vue de Mariannick Bellot, documentariste

Christoph Meckel ou la mémoire à l’épreuve.

La demoiselle aux fleurs de lys et le monsieur en deuil

Jérôme Bonnetto publie chez L’Amourier Le Dégénéré, un surprenant récit sur la bêtise ordinaire.

Cloués au port de Jacques Josse vient de paraître aux éditions Quidam.

Les éditions Folle Avoine fêtent leurs 30 ans.

Un nouveau livre de Pierre Autin-Grenier.

Deux parutions : un récit de François Bon, les actes d’un colloque consacré à son travail d’écrivain.

Réédition du livre de Jacques Abeille.

noter absolument tout, bel impossible : livre-enquête par Sylvain Prudhomme.

Récit de Joël Bastard.

" Je m’ennuyais autrefois ", Alexis Gloaguen.

Extraits de La Langue maternelle (Cheyne 2010) lus par Marie Cosnay à la Nuit remue 4.

Livre de Pierre Autin-Grenier (Editions Finitude).

le garçon est seul, ses parents ne sont plus là,

Nouveau récit aux éditions Dernier Télégramme, paru le 18 mars 2010

Les premières choses mais les oiseaux, de Cathie Barreau (éditions Laurence Teper).

Les livres d’Anne Walter sont des pépites d’or.

En marge et à côté de moi, je suis la chose vue.

Récit de Lionel-Edouard Martin chez Arléa.

"Je ne peux plus avoir d’intimité que fragmentée", Ludovic Degroote

À propos du livre d’Alban Lefranc Vous n’étiez pas là

On ne se fait jamais tout à fait à ce genre de choses.

Petit récit de lire et d’inventer II.

Récit vibrant d’une défaite. Quoique. C’est peut-être la littérature qui gagne...

Michèle Sales, Avenue de la mer (éditions de l’Atelier In8).

Petit récit de lire et d’inventer I.

Traduit du slovène par Antonia Bernard.

Vient de paraître aux éditions Albin Michel.

Géographie intime d’une femme.

« Frères malades, ceci est notre misérable travail… »

À propos de La Tête de l’Homme, récit de Florence Pazzottu.

En mai 68, je suis déjà là mais je ne suis pas ici.

À l’angle de deux boulevards en mai 68.

Un extrait de Rouge Rothko, à paraître à l’automne 2008.

Bonnes feuilles du dernier roman de Yoshikichi Furui, suite.

Loin, de l’autre côté du monde

A propos de Les jouets vivants et de La maison ne fait plus crédit, deux livres parus aux éditions de l’Olivier. Par Sébastien Rongier

Mes parents en mai 68.

L’usine, le sexe, l’écriture et la faim dans le monde.

« en avant », avec deux textes inédits de Jean-Paul Michel.

Avoir presque vingt ans en mai 68.

Haldas enfin présent en édition de poche.

« Les forges de Billancourt » de Martine Sonnet, publiés sur remue, ont paru au Temps qu’il fait. À lire.

Parution de Cairns aux éditions La Dragonne.

À propos de Requiem pour un alpiniste de Mario Rigoni Stern.

J’étais devant l’ordi, malhabile et néophyte...

dimanche matin dans le jardin

une des premières figures du projet Instin

Une petite semaine à Moscou dans le cadre de la cinquième Biennale des Poètes, du 23 au 28 octobre.

Un nouveau récit de Lionel-Edouard Martin chez Arléa.

Chronique de juillet à septembre 2007.

Le making-in : découvrez un peu des coulisses de l’opération Général Instin

Quelques jours paisibles en littérature

Journal d’Avignon, deuxième parcours

Premier parcours : D’Eric Pessan à Jean Hatzfeld en passant par AC DC.

Manière d’entrer dans un cercle & d’en sortir de Pascale Petit (Le Seuil, collection Déplacements).

Les derniers journaux de William Burroughs réunis en poche chez Bourgois.

Jean-Loup Trassard publie Conversation avec le taupier aux éditions Le temps qu’il fait.

Étrange et sombre récit que Vienne le ciel, qui associe son lecteur à la nécessité d’interroger le secret de vies dont il comprend bien que, comme la sienne, elles attendent qu’on les parle – ou qu’on les écrive – si l’on veut leur donner du sens.

Edition du Lenz de Georg Büchner en Points/Seuil.

Toujours elles nous abandonnent.

Dans l’atelier 62 de la Régie Renault, texte inédit. Un hommage aux forgerons de Billancourt par la fille de l’un d’eux.

"C’est par les mots que l’on rend corps aux morts". Lionel-Edouard Martin

Extrait d’un texte inédit.

et s’il était leur premier cauchemar ?

Récit court appartenant à Dearest, suite de textes inédits.

L’étonnant séjour de Svetislav Basara à Oulan-Bator.

Que fait-on du monde ? Elégie pour quarante villes, récit de J.-F. Piquet, paraît aux éditions Rhubarbe.

Comment le livre de Dominique Dussidour sur Edvard Munch n’est pas seulement une initiation au travail de ce peintre, mais comment il est en soi une œuvre de création.

Jean-Claude Pirotte, résolument présent au monde.

La Marque du père, récit de Michel Séonnet, vient de paraître aux éditions Gallimard (coll. L’un et l’autre).

Petit éloge d’un solitaire, de Richard Millet

"Il n’y a pas assez de vie pour tenir tout entier dedans", Ludovic Degroote

Inlassablement, Lionel Bourg poursuit sa quête autobiographique.

De bar en bar, en compagnie de Jean-Pierre Martinet

La disparition de Pierre Bettencourt.

« Réflexions sur le cauchemar amérikkain » d’un garçon noir enfermé depuis 1995 dans le couloir de la mort de la prison du comté de Harris, Texas.

Récit quotidien du début de l’année 1915 par l’auteur de Oreiller d’herbes et Le Pauvre Cœur des hommes

« Le cœur du voyage est sur la veste de chanvre » (chant cité par Sôseki dans A travers la vitre)

L’écrivain Frédéric H. Farjardie restitue le récit d’ouvrier de Metaleurop.