Janvier 2017

image Philippe Rahmy, Crystal River, décembre 2016.



cahier de création

− Tu ne m’as rien dit de Nice ?
− Non, je ne t’ai rien dit de Nice.

"un jour à Paris on a parlé on a inventé des phrases", série de vidéos de Laura Vazquez & Simon Allonneau

Mon corps une biche

Un livre à paraître aux éditions Le Bateau Ivre

feuilleton Général Instin

par Edgar Lee Masters & Angèle Casanova & Sophie Braganti
dossier Spoon River [prolongations]

par Edgar Lee Masters & Joachim Séné
dossier Spoon River [prolongations]

théorie, critique

on a lu, lisez donc

« L’air halluciné, il disait avoir vu en rêve des fenêtres se jeter dans le vide ! », Pierre Autin-Grenier

Premier roman de Christophe Levaux

Une lecture par Agnès Borget du livre paru aux éditions de Minuit (janvier 2017)

Le chronométreur, de Pär Thorn, aux éditions Quidam, lu par Guénaël Boutouillet

« Avant, la solitude était un secret sans gravité », Ariane Dreyfus

Une lecture par Thomas Giraud du livre paru au tripode en janvier 2017

À propos de Climats de Laurent Grisel.

dossiers

Virginia Woolf, La Promenade au phare, suite et fin.

Quelques extraits de Betwixt, recueil de Jennifer K. Dick, traduits par Christophe Marchand-Kiss

chroniques

Dominique Maurizi a publié La Lumière imaginée chez Faï fioc en septembre 2016.

dérive à fleur de peau et de route…

La première chronique de 2017 de Vincent Fleury

« Pachet, une année de littérature(s) », une chronique mensuelle de Frédéric Lefebvre.

résidences

Journal de résidence à Gare au Théâtre (Vitry, 94) — 1. Petite chronique d’une rencontre avec l’œuvre du street-artiste C215 dans le cadre de la mise en place d’une balade urbaine à Vitry

Présentation du projet de résidence, in situ, avec Violette and Co et Le Palais de la Femme

Journal de résidence à l’école maternelle Souzy (Paris XI)
— Épisode 2 : Trois matinées à l’école Souzy

en résidence au Conseil départemental de l’Essonne — Et la chaise ?
Elle est dans mes images depuis longtemps l’objet qui parle. La chaise installation. La chaise que je renverse précautionneusement dans la salle du petit déjeuner, comme un corps s’allonge et dont on ne sait trop ce qui lui arrive, dans la photo.