Aude Pivin & co | Œil pour Œil

Images venues d’ailleurs : comment les écrivains vivent dans le souvenir des films vus, aimés, détestés. Sont-ils hantés parfois ? D’une imagination l’autre, des récits de l’œil, d’un film, d’un plan, d’un son, d’une coupe. Ou, pour emprunter les mots de Max Jacob, « Vous condenserez le rythme du Cinéma avec la grêle. »



Suite et fin de l’entretien avec Benoît Peeters, par Aude Pivin

Suite de l’entretien avec Benoît Peeters, par Aude Pivin

Entretien en trois parties, par Aude Pivin

À propos des Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy

A propos de Blow up de Michelangelo Antonioni

Rubrique "Œil pour Œil", première contribution