Auteurs

Lieux

Émilie Notéris à Khiasma (Les Lilas, 93)

Émilie Notéris est une jeune (née en 1978) écrivaine et plasticienne dont les dispositifs, qu’il s’agisse d’installations, de dessins numériques ou de littérature, « expérimentent des pistes liées à l’écriture d’anticipation, ou comment parvenir à faire coïncider critique sociale et utopie scientifique ». Elle est très investie sur le web, de par ces nombreuses activités : en tant que membre du comité de rédaction de la revue TINA, en tant que blogueuse et codirectrice de la collection littérature étrangè®e des éditions è®e.

Bibliographie
Elle est l’auteur de Cosmic Trip (IMHO, collection Et Hop, 2008) et a codirigé J.G. BALLARD, HAUTES ALTITUDES avec Jérôme Schmidt (è®e, 2008). Elle a écrit un essai sur le Fétichisme postmoderne (La Musardine, collection l’Attrape-corps, à paraître en 2010). Son prochain texte Séquoiadrome paraîtra en janvier 2011 chez Joca Seria, collection Extraction.

Son projet de résidence
Intitulé Les locavores, il questionne ce mouvement communautaire d’action citoyenne et environnementale né à San Francisco en 2005 :

« Le terme Locavore utilisé pour la première fois par la chef et auteure californienne Jessica Prentice en 2005 à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, désigne une personne consommant de la nourriture produite dans un rayon allant de 150 à 400 kilomètres autour de son domicile. (…)
La résidence Locavores fonctionnera sous forme d’une structure de réflexion (de type think-tank) dédiée aux pratiques alimentaires alternatives et à leur avenir à travers la constitution d’une base de ressources online, de tests de culture au sein d’un espace laboratoire éphémère, de récolte de graines germées et/ou expérimentations hydroponiques avec le public afin de le sensibiliser à ces pratiques, d’ateliers pour les scolaires et de conférences. »

Cette question a déjà amené Émilie Notéris à diriger la parution d’un livre chez Imho.

La structure d’accueil, Khiasma, est un espace de programmation d’arts visuels, de performances, de littérature vivante, basée aux Lilas. Il soutient les artistes accueillis en résidence (plusieurs par année, dans les domaines de la vidéo, de l’art ou de la littérature) et joue le rôle d’espace citoyen à travers le cycle « Société ». C’est dans cette logique de croisement entre l’art, la science et le questionnement citoyen que s’inscrit la résidence Locavores d’Émilie Notéris.

Suivez-nous : RSS Twitter FB
Toutes les résidences en cours
Dossiers thématiques ->