Armand Robin

© Françoise Morvan (archives Claude Roland-Manuel)

Les voies de traverse

Encore lycéenne, Françoise Morvan découvre, dans la petite ville de Bretagne où elle est née, un poète anarchiste qui lui semble étrangement proche de ce qu’elle cherche elle-même : ouvrir des voies de traverse, écrire hors du monde littéraire… Il lui faut de longues années pour retrouver et publier les textes perdus d’Armand Robin, de longues années ensuite pour publier l’immense trésor enfoui des contes populaires, ce qui lui vaut, au passage, d’affronter la fureur des nationalistes bretons (voir son essai Le monde comme si).
Continuant d’explorer à sa manière les voies de traverse de la littérature, elle pense qu’éditions et traductions, loin d’être de basses besognes utilitaires, selon une conception romantique si présente en France, sont écriture au sens plein ou ne sont rien. Ainsi tisse-t-elle son œuvre dans le prolongement de celle d’Armand Robin (à qui elle a consacré une thèse et ce dossier pour remue.net). Elle a écrit plusieurs centaines de textes, dont une centaine de livres publiés, et vient d’achever la traduction du Roi Lear.

Françoise Morvan a ouvert son site http://francoisemorvan.com/, beau réservoir de ressources, en septembre 2012.



(Françoise Morvan et André Markowicz invités à "La Fabrique de l’Histoire" rediffusion et podcast)

Ouvrages mentionnés dans le dossier Robin

Liens