Terres d’exil. Territoires d’écriture





Paris, 9 avril 1951. L’écrivain iranien Sadegh Hedayat se suicide dans sa chambre de la rue Championnet en bouchant toutes les issues et ouvrant le gaz. Écrivain de langue persane, parlant plusieurs langues vivantes et mortes, fondateur du roman moderne iranien, il a connu le milieu surréaliste parisien et en particulier André Breton, qui fera l’éloge de son roman La Chouette aveugle.

Soixante ans plus tard, partant de la figure de Hedayat, Pedro Kadivar, auteur et metteur en scène franco-iranien, propose un cycle de lectures et de rencontres autour des notions d’exil et de création dans le cadre de sa résidence pendant la saison 2011-2012 à l’Odéon dirigé par Olivier Py.

Travaillant à cette occasion sur un projet d’écriture, Pedro Kadivar lit lors de chaque séance des extraits de son texte en cours d’écriture et un choix d’autres textes sur ces thèmes, puis s’entretient avec un écrivain invité. Ce cycle s’achève par une lecture-performance aux Ateliers Berthier le jeudi 3 mai 2012.



Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe invite Tzvetan Todorov.

Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe invite Mathias Énard

Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe invite Eugène Green

performance de Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe (extraits vidéo)