Auteurs

Lieux

Jacques Jouet au Parc culturel de Rentilly (77)

Jacques Jouet, né en 1947 à Viry-Châtillon, a été dix ans animateur culturel en MJC, avant de consacrer sa vie à l’écriture à partir de 1979. Il a écrit de nombreux livres : théâtre, poésie, romans… Il est membre de l’Oulipo depuis 1983.

Bibliographie
Il a publié de nombreux livres chez P.O.L – voir sa fiche bibliographique sur le site de cet éditeur ; mais également chez Ramsay, au Seuil, aux éditions du Rocher…

Son projet de résidence se veut d’écriture et de rencontres. L’écriture sera au moins triple : il envisage une série de poèmes à caractère paysager, une pièce de théâtre, ainsi que l’avancée dans un texte de longue haleine, « roman documentaire » sur les saint-simoniens – à quoi l’opportunité de travailler de façon documentaire sur la famille de banquiers protestants André (de Rentilly) aidera grandement. Les rencontres seront des cartes blanches (lors du Printemps des Poètes), des promenades autour des « poèmes paysagers », une carte blanche à l’Oulipo…

La structure d’accueil
Situé à une trentaine de kilomètres à l’est de Paris, en zone rurale, le domaine de Rentilly est le siège de la communauté d’agglomération de Marne-et-Gondoire, mais surtout du parc culturel de Rentilly. Composé de salles d’exposition, d’un centre de ressources documentaires, il est un lieu de vie pour l’art contemporain. Françoise Ascal y a été également accueillie en résidence.

  • Contributions

  • Monostiques paysagers du parc de Rentilly et autour

    Du 6 janvier 2012 au 5 janvier 2013.
    Un monostique paysager est un poème d’un seul vers d’une vingtaine de mots composé sur le motif.

  •  
  • De la beauté à Rentilly

    un poème de Jacques Jouet

  • Rendez-vous

    Les événements autour de la résidence de Jacques Jouet au parc culturel de Rentilly

  •  
  • Liens

  • Charolais

    Pièce de Jacques Jouet, téléchargeable sur le site du parc culturel de Rentilly.
    La justice est au cœur de ce texte, et le point de départ en est cette citation extraite de La Philosophie dans le boudoir de Sade : « Je vous accorde votre grâce, disait Louis XV à Charolais, qui venait de tuer un homme pour se divertir, mais je la donne aussi à celui qui vous tuera. »

Suivez-nous : RSS Twitter FB
Toutes les résidences en cours ->
Dossiers thématiques ->