catapoèmes catapultés


La vie des formes [entendre aussi "la vie déforme"] dépend des lieux où elles existent et des espaces circonscrits où elles sont vues. Des poèmes, des dessins, des tableaux... des choses diverses faites par de multiples artistes sont ces espaces de vision.
Les "catapoèmes" sont catapultés par des pratiques artistiques actuelles.
Le mot "catapoème" du grec κατα, préfixe marquant “la référence à” avec la valeur de “en connivence avec” a été créé à l’occasion d’une relation de travail avec l’artiste Laurence Skivée [correspondances].
Les catapoèmes sont catapultés par des pratiques artistiques actuelles « blurring of language and art ».
La mise ensemble des deux mots relève d’un pléonasme construisant par anticipation et à sa manière des petites formes de jeux visuels et verbaux en affinités électives.



les pratiques énamourées de François Matton

les pratiques énamourées de François Matton

les pratiques énamourées de François Matton

les pratiques énamourées de François Matton

les pratiques énamourées de François Matton

les pratiques énamourées de François Matton

les pratiques énamourées de François Matton

les 4 points cardinaux de Marie Borel

Journal de Janmari, un livre L’Arachnéen

Nicole Caligaris et Pierre Le Pillouër

Affinités et différences entre livres et cahiers

Bruno Fern || Grumeaux n°2

La revanche de la pelouse de Rosmarie Waldrop

dessinés et écrits, un livre de François Matton

Suzanne Doppelt & François Matton. Éd. l’Attente

Paul-Armand Gette et Liliane Giraudon

Maya Andersson avec Emmanuel Hocquard

Michel Herreria avec Christian Prigent

les disques blancs de Catherine Gilloire

manque de Dominique Fourcade

Suzanne Doppelt. La plus grande aberration