Cathie Barreau | La Maison de Julien Gracq

Dans son testament, Julien Gracq lègue sa maison à la commune de Saint-Florent-le-Vieil. Il souhaite qu’elle devienne un lieu de repos et de travail pour les écrivains. Le projet est très important et la Région Pays de la Loire met en œuvre les moyens pour ensemble transformer les deux bâtisses. Depuis 2009, s’élaborent les aspects artistiques, littéraires et financiers ; l’association qui animera la maison est créée le 12 juillet 2012.
Depuis le début, on m’a confié peu à peu les choses, j’ai travaillé, j’ai rêvé, j’ai défendu ma vision de la maison sur un territoire, on m’a écoutée souvent.
Désormais, j’ai la charge de la maison avec le conseil d’administration et le conseil littéraire. Je continue de rêver, d’écrire, outre les travaux de gestion.
La chronique que je propose ici est personnelle, sans contrainte comme si j’étais moi-même en résidence alors que les travaux et les premières actions commencent.



Chantier, la maison de Julien Gracq. Petite chronique personnelle (8) par Cathie Barreau

Chantier, la maison de Julien Gracq. Petite chronique personnelle (7) par Cathie Barreau

Chantier, la maison de Julien Gracq. Petite chronique personnelle (6) par Cathie Barreau

Chantier, la maison de Julien Gracq. Petite chronique personnelle (5) par Cathie Barreau

Chantier, la maison de Julien Gracq. Petite chronique personnelle (4) par Cathie Barreau

Chantier, la maison de Julien Gracq. Petite chronique personnelle (3) par Cathie Barreau

Chantier, la maison de Julien Gracq. Petite chronique personnelle (2) par Cathie Barreau

Chantier, la maison de Julien Gracq. Petite chronique personnelle (1) par Cathie Barreau