Auteurs

Lieux

Maylis de Kerangal à l’université Paris 8 (Saint-Denis, 93)

Maylis de Kerangal, née en 1967 au Havre, vit et travaille à Paris. Elle a été éditrice pour les Éditions du Baron perché et a longtemps travaillé aux Guides Gallimard puis à la jeunesse. Elle fait partie du collectif Inculte.

Bibliographie
Elle a publié les romans Je marche sous un ciel de traîne (2000), La Vie voyageuse (2003), Ni fleurs ni couronnes (2006), Corniche Kennedy (2008), Naissance d’un pont (2010, prix Médicis et prix Franz-Hessel), Tangente vers l’est (2012, prix Landerneau), aux éditions Verticales. Mais également : Dans les rapides (Naïve, 2007), Nina et les oreillers, ill. d’Alexandra Pichard (Hélium, 2011), Pierre Feuille Ciseaux, photographies de Benoît Grimbert (Le bec en l’air, 2012). Elle a dirigé avec Joy Sorman Femmes et sport : regards sur les athlètes, les supportrices, et les autres (Hélium, 2009).

Son projet de résidence est d’écriture et de recherche. Maylis de Kerangal souhaite, « dans un jeu de nidification, inscrire son laboratoire individuel au sein d’un laboratoire collectif, lui-même inscrit au sein du grand laboratoire universitaire ». L’écriture du roman en cours, son recours aux archives, seront facilités par le cadre universitaire, et prétexte à approcher la création littéraire comme un processus, par le biais d’ateliers et de rencontres.

La structure d’accueil, l’université Paris 8, a orienté depuis longtemps ses activités d’enseignement et de recherche vers la création. Dans cette dynamique, Olivia Rosenthal (écrivain) et Lionel Ruffel (éditeur, critique) ont impulsé au sein du département de littérature l’ouverture d’un Master de création littéraire – c’est dans ce cadre que s’inscrit cette invitation faite à Maylis de Kerangal. Le site du master : http://www.master-creation-litteraire.univ-paris8.fr/.

Suivez-nous : RSS Twitter FB
Toutes les résidences en cours
Dossiers thématiques ->