Lydie Salvayre

Lydie Salvayre est née d’un père andalou et d’une mère catalane venus en France en février 1939. Elle passe son enfance à Auterive, village près de Toulouse. Pensionnaire jusqu’au baccalauréat au lycée Raymond Noves de Toulouse, elle s’inscrit ensuite à la Faculté des Lettres de Toulouse et obtient une licence de lettres modernes ; puis décide de suivre les cours de la Faculté de Médecine de Toulouse. Elle obtient son diplôme de médecin et prépare sa psychiatrie à Marseille.
Elle travaille pendant plusieurs années comme psychiatre résident dans la Clinique Psychiatrique de Bouc Bel-Air, près de Marseille. En 1983, elle s’installe à Paris où elle travaille comme pédo-psychiatre dans un centre médico-psycho-pédagogiques de banlieue.

Ses livres sont traduits dans une quinzaine de langues. On peut la contacter aux Editions Verticales.

Bibliographie :
1990 - La Déclaration (Julliard, réédité chez Verticales en 1997 & "Points" n° 598 Seuil)

1991 - La Vie commune (Julliard, réédité chez Verticales en 1999)

1993 - La Médaille (Le Seuil)

1995 - La Puissance des mouches (Le Seuil)

1997 - La Compagnie des spectres, (Le Seuil & "Points" n° 567 en 1998) et Quelques conseils aux élèves huissiers (Verticales)

1999 - La Conférence de Cintegabelle (Le Seuil / Verticales)

2000, Les Belles âmes (Le Seuil)

2003 - Passage à l’ennemie (Le Seuil)

Pour mieux découvrir Lydie Salvayre, Remue propose : un portrait récent de l’auteur sur le site du magazine Lire,
une rencontre mise en ligne sur HorsPress en 2002 ; « Que transmet-on de notre fardeau ? »,, un entretien publié dans L’Humanité en 1998 à propos de La Compagnie des spectres ; et un entretien à l’occasion de la parution de Les Belles âmes.



Remue a lu le texte de Lydie Salvayre

À l’origine une commande de France Culture, lue en direct au festival d’Avignon par Lydie Salvayre, Contre est un texte qui aborde à pleine pâte les moeurs, la société, l’utopie, sans jamais quitter notre seul domaine littéraire.

Le 11 septembre 2002, Lydie Salvayre proposait une réflexion sur l’attentat survenu un an plus tôt aux Etats-Unis.

Sur ce même thème des attentats de New York un second texte de Lydie Salvayre.